Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

11 Jan

David Bowie, à jamais au-delà des étoiles... (11/01/2016)

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Les Limbes

David Bowie, à jamais au-delà des étoiles... (11/01/2016)

La nouvelle est tombée ce matin, froide, comme un couperet. Le monde vient de perdre une nouvelle étoile, à peine quelques jours après Lemmy Kilmister, légende du rock"n'roll...

Si j'ai décidé de prendre la plume, malgré la douleur, ça n'est pas pour retracer une carrière incroyable, et vous détailler pour quelles (nombreuses) raisons David Bowie est une véritable légende, et cela, même lors de son vivant. On peut ne pas aimer pas son œuvre (totalement), de même que son univers si particulier mais on peut difficilement contester son génie (enfin, j'aime à le penser). Donc, non, nul élément autobiographique ici car les articles de ce type fleurissent déjà par milliers sur la toile depuis quelques heures...

Je voulais juste lui rendre hommage, et souligner à quel point ce virtuose visionnaire pouvait inspirer d'autres artistes - toutes disciplines confondues... et à quel point il continuera de nous inspirer.

Tout commence en 2002 avec un best-of...

David Bowie, à jamais au-delà des étoiles... (11/01/2016)

Jusque-là, Bowie faisait partie de ma culture musicale mais comme un tas d'autres artistes anglo-saxons que mes parents m'avaient fait découvrir, tels que Queen, Michael Jackson, Genesis, Madonna... il faisait partie de mon environnement musical. L'écouter, avec les autres, c'était rassurant en quelques sortes...

Et cette année-là, je découvre des morceaux que je n'avais jamais vraiment écouté avant, enfin, pas comme ça : comme s'ils cherchaient à me délivrer un message, et me réveiller.

Le réveil continue...

David Bowie, à jamais au-delà des étoiles... (11/01/2016)

Dans la foulée, je m'imprègne de la vision artistique singulière de David Bowie avec cet album qui sort la même année que le Best-of... une jubilation extatique qui continue de m'interpeller. Je ne sais pas encore pourquoi, mais la musique de Bowie a réveillé quelque chose en moi. Il me faudra encore un peu de temps pour comprendre tout ça...

Cactus : une véritable petite pépite !

La découverte se poursuit, naturellement... Avec cet album, dont l'un des titres me marquera d'une manière indélébile...

" I'm afraid of americans " : le choc !

L'album hybride, " Earthling "

L'album hybride, " Earthling "

Une vidéo que je voyais pour la 1ère fois en Juillet 2014 (et qui changera alors ma vie), mais une chanson qui depuis 2002 figure parmi mes préférées.

Cette chanson (ci-dessus) est sans doute la chanson de Bowie qui m'aura le plus marquée...En particulier le remix (de Trent Reznor, artiste très proche de Bowie et qui avec Bowie donne un mélange surprenant - dommage que les fans n'aient pas vraiment suivi). Et puis cette vidéo m'aura orientée vers l'univers du génial Trent Reznor - le choc de ma vie puisque ces deux-là (à la fois directement & indirectement) ont permis la naissance de Benedict Mitchell et lui ont permis de vaincre des peurs irrationnelles, de laisser se développer l'artiste qui avait peur de sortir au grand jour.

Pour info, Reznor est bien visible dans la vidéo en tant qu'être sombre qui pourchasse Bowie sans répit comme s'il voulait prendre sa place...

-> Bowie avait amorcé ce désir sourd, cette évidence, et via ce titre ( avec son jumeau spirituel ), il a permis de me donner vie, une nouvelle fois.

2015 : le caméléon est toujours là...

Au cours de la dernière décennie, Bowie n'a jamais été bien loin.

2015 est pour moi une année marquée par une violente explosion créative, et c'est tout naturellement qu'il intervient dans mon processus créatif. En 2 étapes, toutefois.

La 1ère est la saison 4 d'American Horror Story...

L'incroyable Jessica Lange rendant hommage à Bowie

L'incroyable Jessica Lange rendant hommage à Bowie

En 2014 Bowie n'est pas encore passé de l'autre côté qu'il est mis à l'honneur dans Freak Show, la saison 4 d'American Horror Story. C'est même une véritable déclaration d'amour pour l'univers si particulier de cet artiste aux multiples facettes, véritable icône en son temps. Si Freak Show aborde le thème des " Freaks " - ces humains victimes de malformations physiques et ayant suscité la controverse avec les célèbres foires de monstres à travers le monde dans les années 1950, peut-on y voir un parallèle avec la carrière de Bowie ? Artiste excentrique et provocateur, Bowie a, à ses débuts, suscité des réactions bien tranchées alors qu'il se posait en androgyne dans un milieu résolument macho. Et pourtant, après s'être réinventé dans chacun de ses 25 albums, il fait aujourd'hui partie des artistes les plus respectés, et les plus marquants de sa génération.

2 chansons de sa discographie figurent ainsi au " générique " de cette saison 4.

2 magnifiques réinterprétations dont les paroles et l'univers s'insèrent à merveille dans l'intrigue et l'univers visuel & sonore de cette incroyable série.

Et justement, cette dernière chanson " Heroes " est l'une de mes préférées depuis. L'originale de Bowie, certes, mais aussi la reprise d'Apocalyptica avec Till Lindemann, et enfin, cette version d'AHS avec Jessica Lange.

C'est donc presque tout naturellement que j'ai sans cesse cette chanson en tête... et qu'elle finit par m'inspirer une nouvelle pour un concours...

La version originale, indétronable...

L'incroyable, bouleversante, onirique reprise d'Apocalyptica avec Till Lindemann au chant (et une traduction du texte en allemand) pour un résultat viscéral, poignant... bref, indescriptible !

Plus qu'un mentor... une muse

Depuis 2015, Bowie figure dans la liste de ses artistes originaux qui constituent mon univers.

Aujourd'hui, j'ai vraiment cette désagréable sensation d'avoir perdu quelqu'un de ma " famille " (artistiquement parlant mais aussi humainement, car il était un grand homme). Je me sens orpheline, un membre de mon espèce s'en est allé sur un chemin où je ne peux le suivre pour l'heure. Je me console tant bien que mal en me disant qu'il nous aura laissé 25 œuvres toutes originales, et au potentiel encore si peu exploité, sans compter les vidéos, les nombreux films...

Et là je pense à " Labyrinthe ", ce film que j'ai vu tardivement mais qui m'avait beaucoup marqué... Je vais très certainement le revoir, je ne doute pas qu'il aura encore beaucoup à m'apprendre.

David Bowie, à jamais au-delà des étoiles... (11/01/2016)

Et je ne doute pas que Bowie continuera à peupler mes rêves, à les habiller, les mettre en ordre, en lumière, en mots. Je ne doute pas une seule seconde que ses mots sauront guérir mes maux. Parce qu'il l'a déjà fait par le passé. Parce qu'il a contribué à mon réveil. Parce qu'il est une muse inestimable...

Un dernier hommage, rendu sur ce site le 20/11/2015 pour un concours dont je n'ai toujours pas les résultats à ce jour (et qui au final m'importe peu ^^). Mais aujourd'hui, ce texte prend pour moi une toute autre dimension...

Non, ça n'est pas un adieu, mais juste un simple aurevoir.

Est-ce qu'il y a de la vie sur Mars, David ? Est-ce qu'il y a quelque chose de l'autre côté ?

Nous continuerons, grâce à toi, à regarder vers les étoiles, à nous interroger, à rêver, à œuvrer pour un monde meilleur, à un homme meilleur. Je n'oublierai jamais cette citation de toi :

" I always had a repulsive need to be something more than human. I felt very puny as a human. I thought, "F**k that". I want to be a superhuman. "

Putain, j'ai toujours éprouvé ce sentiment similaire, c'est presque une punition d'être coincé dans ce corps, oui, et de rêver à être plus qu'un simple humain... quoi de plus noble & beau ?

Finalement, tu es devenu ce " super-humain " dont tu rêvais tant. Immortel, tu resteras dans notre mémoire collective à jamais, comme ayant incarné incontestablement l'artiste le plus marquant du 20ème siècle. Un visionnaire de génie qui aura su toucher tous les publics : gay, rock'n'roll, le métal & le Punk, tu as été le fer de lance du Glam', et même les amateurs de pop & de variétés internationales. Jamais aucun autre artiste n'aura su attirer un public aussi large et varié !

Tu as été un artiste inspiré et inspirant, dont le génie s'est manifesté dans ta musique, certes, mais aussi à travers le théâtre, le cinéma, l'art, et tant d'autres domaines... Tellement d'artistes te sont reconnaissant, David. Tellement... Le monde a perdu l'une de ses plus belles muses, mais ce qu'il y a de bien avec les muses, c'est qu'elles sont éternelles... Elles ne disparaissent jamais.

Et toi, Ziggy Stardust, tu vivras toujours parmi nous. Tu n'as rien d'une étoile noire, tu es un véritable soleil, et je continuerai à suivre ta lumière.

Merci pour tout, l'artiste, et à bientôt, dans un autre " ailleurs "...

" Black Star ", l'ultime album de Bowie, sorti il y a tout juste quelques jours. Sombre & magnifique.

Commenter cet article

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...