Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

08 Sep

" La Guilde des Merlins - Tome 1 : Le Magicien ", de Cendrine Nougué (2016)

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Alcôves

" La Guilde des Merlins - Tome 1  : Le Magicien ", de Cendrine Nougué (2016)

En cette belle et prolifique rentrée littéraire, les Éditions Aconitum lancent leur collection jeunesse. C'est donc à La Guilde des Merlins, de Cendrine Nougué, d'inaugurer cette collection très prometteuse !

Mais plus que de la jeunesse, je commencerai par dire que La Guilde des Merlins est transgénérationnelle, qu'elle s'adresse à un public très large, tant son niveau de lecture est multiple. Comme on aime bien classer les romans dans des (sous)genres, je qualifierai le 1er tome de La Guilde des Merlins d'un mélange de Young Adult, fantasy et conte. Mais cette classification n'engage que moi...

Cendrine Nougué, talentueuse chroniqueuse pour french-steampunk.fr et lesétoilesmécaniques.com sort avec La Guilde des Merlins son premier roman. Et certainement pas son dernier !

-> Arthur Sullivan, collégien vivant à Nantes, partage sa vie entre sa passion pour la magie et ses amis.

Jusqu'au jour où sa mère est hospitalisée à Londres, le laissant aux mains de sa grand-mère anglaise, richissime éditrice qu'il n'avait jamais vue.

Arthur découvre alors un univers où se manifestent des créatures étranges, et où les contes pour enfants semblent avoir... une extraordinaire importance.

" De la magie, de l'action, des personnages hauts en couleur et une écriture acérée pour un livre extraordinaire. Bienvenue dans le monde des Merlins ! "

Gaëlle Perrin Guillet

Réalisation de Cendrine Nougué

Réalisation de Cendrine Nougué

-> Il était une fois...

Arthur est un ado (presque) comme les autres. Il est collégien, il vit avec son temps, il est inséparable de ses amis, Yasmine (la geek férue d'informatique) et Émile (le sportif sympa). Sauf que Arthur est passionné de magie. Pas la magie d'Harry Potter, plutôt celle de Houdini, avec cartes et chapeau (entre autre). Mais suite à une représentation ratée, l'an passé, Arthur souffre d'une réputation quelque peu désastreuse, régulièrement victime des moqueries de la bande de cancres de sa classe.

Arthur n'a pas la même vie que ses potes non plus. Il vit seul avec sa mère, son père les ayant planté pour vivre de la magie à travers le monde (genre David Copperfield). Un jour, sa mère le laisse aux bons soins de sa vieille voisine, le temps d'un court séjour à Londres. Mais alors qu'il quitte le collège après une journée de cours classique, une belle voiture de collection vient le chercher devant les grilles de son établissement, sous les yeux ébahis de ses amis et d'autres élèves. Un vieil aristocrate anglais, Archibald, accompagné de sa chauffeur, annonce que le jeune garçon doit impérativement le suivre, sa mère ayant été hospitalisée à Londres. Il dit être au service de sa grand-mère maternelle, qu'il n'a jamais rencontré, sa mère étant censée être en froid avec elle. Arthur n'a d'autres choix que de suivre Archibald.

Le voilà propulsé dans un univers qu'il ne connaît pas, dans les pattes d'une grand-mère sévère qui ne déborde pas d'affection et ne semble pas non plus décidée à lui dire ce qui est précisément arrivée à sa mère, et encore moins à lui permettre de la voir. N'ayant d'autre choix que de séjourner dans la demeure familiale en plein cœur de Londres (l'ancienne maison du célèbre auteur James Barrie), Arthur découvre sa famille : sa grand-mère, Dana, est une richissime éditrice, à la tête des Éditions Neverland, spécialisée dans l'édition de romans jeunesses et autres contes. Mais très vite, Arthur va de découvertes en découvertes et se rend compte qu'il ne connaît rien de sa famille maternelle. Les choses vont vite se précipiter aussitôt que l'adolescent aura retrouvé sa mère, attirant bien malgré lui une terrible menace qui n'aura de cesse de le pourchasser, ainsi que les siens...

-> Muses & Co. au service des contes et de l'imaginaire !

Sans trop en dévoiler (pour d'évidentes raisons de spoil), La Guilde des Merlins m'a complètement bluffée ! Le travail de documentation, les connexions, le tissage narratif qu'a opéré l'auteure est juste DINGUE ! Et remarquable !

Tout part des contes de fées, des contes pour enfants qu'on connaît tous, que ce soit ceux de Perrault, des frères Grimm, ou encore James Barries, Lewis Carroll et JRR Tolkien. Mais quand on étudie les origines de ce genre littéraire, on se rend compte que ça remonte à encore plus loin. À L'Odyssée d'Homère, ou encore ces célèbres chansons de Gestes de l'époque médiévale, et ça n'est qu'un exemple. Qu'est-ce qui lie ces contes au final ? Un imaginaire collectif ? Une volonté commune de laisser une trace, de transmettre une morale ? Ou un but plus noble encore ? Pourquoi le terme " contes de fées " ? Beaucoup de questions qu'on peut se poser à proposer des origines du conte, ainsi que de sa raison d'être. Mais pas que.

Il est très délicat pour moi d'en dire plus sous peine de nuire considérablement au plaisir de la découverte jubilatoire qu'est la lecture de ce roman ! Un roman qui d'ailleurs n'est pas qu'à destination des enfants. Tout comme Harry Potter ou Bilbo le Hobbit, on peut le lire à tout âge, à condition d'avoir conservé sa part d'enfant, son envie de rêver et de vouloir en prendre plein les yeux.

À ce titre, La Guilde des Merlins c'est un peu comme une bonne pincée de poudre de fée qu'on inhalerait à pleins poumons. Préparez-vous à vivre une aventure palpitante et incroyable ! J'ai retrouvé avec la lecture de ce roman, les mêmes sensations que lorsque j'ai découvert, il y a déjà trop longtemps, l’œuvre de JK Rowling, et plus récemment la saga fantastique de Maxime Chattam, Autre-Monde.

Cendrine Nougué a réussi l'impensable : lier tous ces conteurs, toutes ces histoires formidables dans une même mythologie, une même hypothèse. Le résultat est saisissant, j'en suis encore sur le fondement.

Un tome déjà, Le Magicien, mais un potentiel de malade quant aux promesses faites pour la suite de ce cycle.

Tous ce qu'on recherche dans de la Fantasy Moderne est là : de l'humour, des valeurs, de l'épique, du dramatique, du sensationnel, de la magie, des rêves... bref, les caractéristiques incontournables de tout bon conte qui se respecte. Ce qui fait de ce cycle une magnifique ode à la lecture. Si comme moi vous vivez, mangez, rêvez, respirer les livres, vous exulterez de bonheur quant aux magnifiques descriptions de lieux dédiés aux livres aussi enchanteurs les uns que les autres. Je préconise donc la lecture de ce livre à tout âge : lisez-le à vos enfants ou avec eux, refourguez-le à vos ados, et lisez-le vous aussi pour ne jamais oublier que la magie est partout autour de nous.

(De haut en bas, et de gauche à droite) JRR Tolkien, Lewis Carroll, Charles Perrault et James Barrie
(De haut en bas, et de gauche à droite) JRR Tolkien, Lewis Carroll, Charles Perrault et James Barrie(De haut en bas, et de gauche à droite) JRR Tolkien, Lewis Carroll, Charles Perrault et James Barrie(De haut en bas, et de gauche à droite) JRR Tolkien, Lewis Carroll, Charles Perrault et James Barrie

(De haut en bas, et de gauche à droite) JRR Tolkien, Lewis Carroll, Charles Perrault et James Barrie

< EXTRAITS >

" La Tamise brillait sous les pâles reflets de la lune qui peinait à éclairer le ciel nocturne. Longeant la Highway qu'ils avaient empruntée depuis l'aéroport de l'Est londonien, le fleuve semblait accompagner les voyageurs, invitant Arthur à entrer dans la cité mythique. Ses parents lui en avaient tant parlé. Il n'aurait jamais pensé venir ici sans eux et leur absence lui pesait d'autant plus. Son père devait se trouver en tournée, quelque part en Asie, d'après les dernières nouvelles, si loin. Quant à sa mère... Tout à coup, il se sentit vraiment seul au monde. "

(...)

" - ... mes semblables ne me comprennent pas... je voudrais tant créer une oeuvre différente ! Des histoires qui défieraient l'éternité et que tous conteront encore lorsque même nos mémoires auront été effacées ! "

(...)

" - Je vais te raconter une histoire qui s'est passée il y a bien longtemps déjà. Une histoire belle et triste comme il se doit, off course. Il était une fois une princesse d'une grande beauté, adorée de son prince et de son peuple. Ils vivaient heureux dans un pays caché, où rien ne pouvait les atteindre. La princesse eut plusieurs filles, neuf exactement, mais une en particulier faisait sa joie et sa fierté. Elle lui ressemblait beaucoup et la princesse était sûre qu'un jour elle lui confierait les clés du royaume. Seulement voilà, fit Archibald en écartant les mains, comme dans toutes les histoires, les ennuis surgirent ! Le bonheur des souverains créa des jalousies et d'autres, disons, personnages... voulurent leur part du gâteau.

Well, pour faire court, il y eut une grande bataille, le prince fut tué et la princesse dut fuir avec sa famille en abandonnant sa fille chérie qui garda le royaume dans l'espoir de leur retour. La princesse jura de se venger et de retrouver son rang lorsque tout danger serait écarté, mais vois-tu, les ennemis étaient coriaces et la menace réelle. La princesse et ses filles changèrent de vie, d'identité, mais elles ne revirent jamais celle qu'elles avaient laissée derrières elles. Le cœur blessé de la princesse se durcit et elle finit par ne plus éprouver d'amour, tant elle était absorbée par sa volonté de vengeance. Mais un jour sa fille adorée parvint à quitter le royaume, eut un enfant à son tour et voulut revoir sa famille. La princesse ne fit pas un geste pour les accueillir dans sa nouvelle demeure. Elle avait bien trop peur d'attirer ses ennemis sur eux et de briser l'apparente tranquillité de sa vie si chèrement acquise, mais surtout... de perdre sa vengeance. "

&quot; La Guilde des Merlins - Tome 1  : Le Magicien &quot;, de Cendrine Nougué (2016)

(...)

" ... les contes de fées dissimulent parfois des vérités profondes. "

(...)

" Du sol au plafond de la petite boutique, des centaines de livres s'empilaient, certains en vrac, d'autres soigneusement protégés derrière des vitrines en verre teinté. L'air sentait le vieux cuir et le papier jauni, mais pas une once de poussière ne flottait dans l'atmosphère paisible.

- Bienvenus dans mon royaume, my boy ! Tu as devant toi à peu près tous les livres connus traitant des contes et légendes depuis l'invention de l'imprimerie, fit Archibald avec fierté. Cette librairie a été fondée en 1909, rends-toi compte, voilà plus d'un siècle !

Arthur était fasciné, jamais il n'avait admiré autant de livres précieux. Des centaines de couvertures en cuir rouge, frappées de lettres d'or dans toutes les langues, s'affichaient fièrement sur tout un pan de mur au-dessus d'une caisse enregistreuse d'un autre âge. Un immense recueil, presque aussi haut que le garçon était posé au pied du comptoir. Arthur déchiffra le titre énigmatique en vieux français " le Cabinet des fées, à fin d'estudes et autres impressions ". "

(...)

" L'écriture peut devenir la plus exigeante des maîtresses... "

(...)

" Puis retrouvant son sourire, elle tapa vivement dans ses mains.

- Dansons maintenant !

Aussitôt toute l'île se mit à frémir, à trépider comme un cœur empli de joie. De tous côtés surgit la cour royale : des elfes lumineux juchés sur des licornes bleutées, des fées minuscules par milliers, tels des essaims d'abeilles, des lutons malins et de charmants chérubins envahirent les rives de l'île le temps d'une ronde endiablée qui célébra la joie de leur Reine de retrouver sa chère amie. Puis, aussi soudainement qu'elle avait commencé, la ronde s'arrêta. Toutes les créatures disparurent, tel un songe d'une nuit d'été dissipé par le jour. "

&quot; La Guilde des Merlins - Tome 1  : Le Magicien &quot;, de Cendrine Nougué (2016)

(...)

" Ce monde " normal " dont tu parles, et bien, tu n'en fais pas partie. Tout ce que tu as connu jusqu'à présent était une illusion, (...) ... mais cela ne suffit plus. Tu vas devoir grandir vite, plus vite que je ne l'aurais voulu. "

(...)

" Brocéliande bruissait de mille murmures. Le vent de l'aube charriait dans son sillage les senteurs de l'océan, réveillant les feuilles des arbres millénaires, qui outragées, glissaient de leur perchoir virevoltant, avant de retomber sur le tapis mousseux du chemin. Qui aurait tendu l'oreille aurait pu entendre les anciennes légendes que le vent colportait, dans cette partie du monde oubliée des hommes. "

Château de Comper en Bretagne (Forêt de Paimpont - Brocéliande). Dans le roman, c'est le château de Komper !

Château de Comper en Bretagne (Forêt de Paimpont - Brocéliande). Dans le roman, c'est le château de Komper !

(...)

" La vie est le don le plus précieux qui soit, il faut en prendre soin. "

La maison de James Barrie à Londres, qui a inspiré Cendrine Nougué (Photos © Cendrine Nougué)
La maison de James Barrie à Londres, qui a inspiré Cendrine Nougué (Photos © Cendrine Nougué)
La maison de James Barrie à Londres, qui a inspiré Cendrine Nougué (Photos © Cendrine Nougué)

La maison de James Barrie à Londres, qui a inspiré Cendrine Nougué (Photos © Cendrine Nougué)

MA NOTE : 5 / 5

-> Avec La Guilde des Merlins, Cendrine Nougué nous fait entrer dans le monde de la magie par la grande porte, et se révèle être une conteuse hors pair et talentueuse !

J'ai tout aimé dans ce livre, aussi bien chacune des citations qui illustrent chaque chapitre, elles sont toutes enchanteresses.

Un mot aussi sur la splendide couverte d'Adeline Kemp qui colle vraiment au roman, et qui attire carrément (pour moi c'est la plus belle d'Aconitum à ce jour, et toc ! ^^)

Cantonner ce roman à un simple roman jeunesse m'apparaît bien trop réducteur. La Guilde des Merlins c'est bien plus que cela ! C'est une ode aux livres, à la magie de lire, certes. Mais c'est aussi un parcours de vie, un enfant qui va devoir grandir un peu trop cite, faire preuve de courage, surmonter bien des obstacles pour devenir un héros moderne. L'héroïsme n'a pas d'âge, et comme le chantait si bien David Bowie, " We can be heroes, just for one day " !

Alors si vous voulez faire un beau cadeau à un enfant, à un ado (offrir des livres c'est trooop bien !), laissez-vous tenter, et n'hésitez pas à vous y plonger vous aussi. On a tous besoin de magie dans nos vies, et les livres sont un véritable portail vers le pays féérique de l'imagination universelle !

J'attends le tome 2, L'Héritier, avec impatience (qui devrait voir le jour, d'après mes oreilles à rallonge, d'ici la fin de la l'année, pile poil pour les fêtes ! Elle est pas belle la vie ? )!!! Une talentueuse conteuse est née, avec une plume acérée, virevoltante, poétique, bref, La Guilde des Merlins c'est que du bonheur !!! À abuser sans modération !

Cendrine Nougué

Cendrine Nougué

Vous pourrez retrouver Cendrine Nougué aux Halliennales, le superbe festival de l'imaginaire de la région lilloise, le 8 Octobre prochain !

&quot; La Guilde des Merlins - Tome 1  : Le Magicien &quot;, de Cendrine Nougué (2016)
Commenter cet article

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...