Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

08 Apr

" Dans les Veines " de Morgane Caussarieu (2012)

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Alcôves

" Dans les Veines " de Morgane Caussarieu (2012)

Il y a certains livres qui entrent dans votre vie comme un ouragan .... " Dans les Veines ", premier roman d'une jeune auteure française, la très excentrique et originale Morgane Caussarieu, est de ceux-là ...

A contre-courant du phénomène " bit-lit " qui pourrie les rayonnages de nos librairies, ce roman réservé à un public averti (et je ne le répèterai jamais assez) fera l'effet d'une véritable bouffée d'air frais parfumé de pourriture, de sang et de chairs en décomposition, soyez-en sûrs ....

< Synopsis >

" La canicule enflamme les nuits bordelaises. Une bande de camés dévaste un supermarché. Et tandis que l'on repêche des cadavres exsangues dans la Garonne, des filles perdues poussent leur dernier soupir sur le son du Bathory, nouveau repaire de la faune nocturne. Chargé d'enquêter sur ces évènements, le lieutenant Baron suit la trace de tueurs dégénérés avides de sexe, de drogue et de rock'n'roll, bien décidés à saigner la cité girondine. Vampires ... le mot, absurde, échauffe les esprits, sans que personne n'ose encore le prononcer. Et alors que l'investigation piétine, Lily, la propre fille de Baron, s'entiche de l'inquiétant Damian, pensant trouver dans cette passion toxique un remède à son mal-être.

Si Dans les Veines ne s'interdit rien, c'est pour mieux revenir à l'essence première du vampire : un être amoral, violent, à l'érotisme déviant. Le récit emprunte au cinéma gore son esthétique et sa démesure, et se nourrit de la culture underground. Il redonne ainsi au mythe son sombre éclat et sa sulfureuse réputation, plus proche des univers de Poppy Z. Brite et d'Anne Rice que des romans de Stephenie Meyer ...

Morgane Caussarieu a 24 ans, au moins autant de piercings et de tatouages, et une coiffure qui n'aurait pas déparé sur Carnaby Street dans les années 1980. C'est pourtant des Landes qu'elle est originaire, mais elle vit aujourd'hui à Paris, où son look radical, tout comme sa prose, n'ont pas fini de choquer la société bienpensante. Dans les Veines est son premier roman, et son écriture d'une méticulosité jouissive s'amuse à pervertir les relations entre les êtres à une époque où le phénomène Bit-Lit s'acharne à assagir le mythe vampirique. "

&quot; Dans les Veines &quot; de Morgane Caussarieu (2012)

D'emblée, en lisant la 4ème de couv', quelque chose interpelle. Une intuition peut-être. Des vampires qui sévissent en France, c'est pour le moins original. Et quels vampires ... Une petite famille composée de 4 monstres, qui n'ont rien à voir avec la petite communauté de vampires pailletés de Twilight et j'en passe .... Dans la famille " Ordures-de-la-pire-espèce " je demande le rejeton, Gabriel, petit garçon de 8 ans aux longs cheveux blonds, au visage angélique mais dont le regard vairon cache une cruauté sans pareille et un sadisme sacrément tordu. Ensuite on a le grand frère, Damian, androgyne, de longs cheveux noirs et un regard améthyste pour lequel n'importe quelle midinette serait prête à se damner ... mais ne vous fiez pas à sa silhouette enjôleuse et à ce visage attirant (ce n'est que pour mieux vous tromper mesdemoiselles, mesdames ...). La Maman, Sheiko, bombasse asiatique soumise et en manque d'enfants, une sacré cochonne qui consomme les hommes comme un allergique peut consommer un kleenex en période de rhume des foins ... et JF, le punk qui a connu son heure de gloire dans les années 1980 à Londres avec son groupe, Joker's Kiss, un barge toxico qui vit toujours selon les commandements des punks d'antan, le petit familier de la famille ....

La petite famille a un appétit insatiable. Ils ont tout le temps faim et chacun à ses proies de prédilection. Il n'empêche, la jeune fille du lieutenant de police Baron, Lily, va venir foutre un sacré bordel en s'accrochant telle une sangsue en manque de sang, à la détresse morbide de Damian. Je vous vois venir, une histoire d'amour ? Peut-être bien mais pas au sens où vous l'entendez parce que c'est comme dans la chanson des Rita Mitsouko : " Les histoires d'amour finissent mal " .... dans ce livre hallucinant ! Que ce soit l'amour que croit ressentir une adolescente pour le cancer qui va la gangréner, l'amour incestueux d'un père pour sa fille qui causera sa perte etc ...

Non, dans " Dans les Veines ", il n'y a pas de gentils vampires ! L'écriture incisive de Morgane Caussarieu, la surenchère de violences, de scènes trash est là pour parfaire cette magnifique allégorie de la nature humaine et de la nature animale qui sont ici toutes deux étrangement liées. Où se trouve la frontière entre l'humain et le bestial ? Nulle part ... elle est fine, presque invisible. " Vous qui entrez ici, laissez de côté tout espoir ", on se croirait tout bonnement entré dans l'anti-chambre de l'Enfer. Pour un premier roman c'est une réussite ! Au diable les clichés du genre, la moralité bienpensante, la bienséance, la fin heureuse, pas de " happy ending " ! Comme dans la vraie vie diraient les plus pessimistes. Parce qu'au final, un vampire qu'est-ce que c'est vraiment si ce n'est un monstre assoiffé de sang, un démon sans la moindre morale, une créature qui ne jure que par le sang et rien d'autre. Tous les moyens sont bons pour parvenir à la jouissance ultime, celle de la chair déchirée pour recueillir le nectar des dieux, le sang.

< Extrait > POUR PUBLIC AVERTI !!!

"(...) La peau blanche de J.F. irradiait sous les halogènes. De fines cicatrices parcouraient son épiderme, formant des motifs compliqués et parfois des lettres ou des phrases entières dont elle ne réussit pas à déchiffrer le sens. La main de X descendit le long de ses abdominaux, tenta de défaire sa ceinture en imitation zèbre, de s'immiscer dans son pantalon. Mais il lui prit fermement le poignet.

- Sois pas si pressée ... Laisse-moi prendre mon pied autrement ...

J.F. tomba lentement à genoux et embrassa le faux cuir de sa mini-jupe. Ses doigts remontaient le long des cuisses de X. Elle frémit de désir.

- Attends ... murmura-t-elle. J'ai mes règles ...

Il leva vers elle des yeux étincelants.

- J'suis déjà au courant.

Ses mains faufilaient déjà sous la culotte, saisissant le fil du tampon. Il le retira d'un coup sec et le fit pendouiller devant ses yeux. Le bout du tampon était imbibé d'un sang cuivré. Il darda sa langue et le lécha avidement. X laissa échapper un hoquet de stupeur. Il suçait maintenant le tampon comme une glace. Et elle en fut excitée malgré elle.

J.F. recracha le tampon et enfouit sa tête sous la jupe de l'adolescente, écartant sa culotte. Les piercings effleurèrent son clito. Elle sentit son souffle alors qu'il humait avec délectation son odeur. La langue s'affairait avec adresse, les doigts titillaient les points les plus sensibles. Il savait exactement ce qu'elle aimait, devinait ses envies. Puis la langue avide pénétra son ventre, lapant les entrailles, provoquant d'incroyables décharges de plaisir. Il s'enfonçait au plus profond de sa fente, avalant ses fluides et son sang menstruel avec délice ; elle pouvait entendre le bruit de sa déglutition.

Il était assurément l'être le plus dégueulasse qu'elle eût jamais rencontré mais pour le moment, il lui procurait l'orgasme le plus intense de sa courte existence. Une piqûre par-dessus la jouissance. Et il avala de plus belle, la suçant inlassablement. Elle se voyait flotter, elle ne ressentait plus son corps, juste le contact de la langue en elle.

Puis il se redressa. Son visage était maculé de résidus visqueux et brunâtres et un mince filet de sang s'écoulait entre ses lèvres. X baissa les yeux. Ses bas et ses cuisses n'étaient plus que traînées poisseuses. Il y avait beaucoup trop de sang. L'excitation redescendit d'un coup. Les étoiles s'éteignirent dans sa tête et elle tomba comme une masse sur la cuvette des toilettes, sa poitrine et sa toison pubienne dénudées.

- Putain, qu'est-ce que tu m'as fait ? s'affola-t-elle.

Une main blanche lui recouvrit la bouche. J.F. sourit largement, dévoilant des gencives aussi roses que la chair à vif et elle remarqua ses dents, acérées comme des Opinel, tachées de sang. Tout ce sang. La pièce vacilla autour d'elle, elle était si faible. Tout ce sang. Ton sang. Les yeux gris se moquaient d'elle. Le carrelage blanc éclaboussé de rouge. Elle allait s'évanouir. Il l'observait, indifférent. X crut voir un fin réseau de veinules écarlates apparaître sous sa peau. La porte des toilettes s'ouvrit. Une Asiatique apparut. Quelqu'un va te sauver ! Mais au lieu d'appeler à l'aide, elle se jeta sur J.F. et lécha son visage ensanglanté.

- Au secours ! appela X d'une voix faible. Lily ... Quelqu'un ...

Mais J.F. lui introduisait déjà sa langue dans sa bouche pour la faire taire, l'enfonçant jusque dans les amygdales. Elle eut l'impression que la langue allait l'étouffer ; la bile et l'alcool remontèrent dans son oesophage et elle crut qu'elle allait s'étrangler avec son propre dégueulis. (...) "

Ma note : 5/5

Une réussite complète, une réinterprétation originale du mythe vampirique qui sort enfin des sentiers battus et de la mouvance " cul-cul-la-praline " de ces dernières années.

Assurément, cet ouvrage n'est pas à destination des midinettes écervelées (mais ça doit être jouissif de les voir tirer une gueule de 3 mètres de long en lisant certains passages de ce livre !! ).

Une écriture crue, violente, sans le moindre ménagement, des personnages détestables (mais pas trop pour certains), des sujets tabous évoqués avec dureté, un véritable pied-de-nez aux codes du genre, une histoire qui tient plus que la route, un rythme soutenu, des rebondissements qui s'enchaînent et ne laisse aucun répit au lecteur, du gore, du gore et encore du gore bref, vous l'aurez compris, on ne sort pas indemne de ce livre. Vous ne verrez plus les vampires comme de gentils princes des ténèbres (ni même les humains d'ailleurs parce qu'à choisir, qui sont les monstres dans tout ça ? )

Une jeune auteur prometteuse et qu'on n'est pas prêt de lâcher !!!

Et si d'aventure, vous voulez poursuivre l'expérience, Dans les Veines a une " suite ", " Je suis ton Ombre " ..... Alors, qu'attendez-vous pour commencer l'aventure ?

Et pour en savoir plus sur la très talentueuse et originale Morgane Caussarieu, allez donc faire un p'tit tour sur son blog ....

Commenter cet article

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...