Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

16 Feb

" Les infortunes de la Belle au bois dormant ", tome 1 : L'Initiation, d'Anne Rice (1983)

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Alcôves

" Les infortunes de la Belle au bois dormant ", tome 1 : L'Initiation, d'Anne Rice (1983)

Que dire de cette " oeuvre " devenue culte et rédigée il y a un moment déjà par la grande prêtresse du fantastique moderne teinté de Romantisme (artistiquement et culturellement parlant), Anne Rice sous le pseudonyme de A.N. Roquelaure ? Beaucoup de choses ....

< Synopsis >

" Vous connaissez l'histoire de la Belle au bois dormant. Mais imaginez un instant qu'une fée mutine et joliment perverse se soit subrepticement glissée dans la chambre de la petite princesse, après le départ de ses consoeurs, modifiant le sortilège. La belle enfant sera délivrée de son long sommeil par un Prince, qui l'initiera à l'amour et au plaisir dans la douleur, l'emmènera dans son royaume, où, avec des centaines d'autres jeunes esclaves, elle assouvira les désirs et les fantasmes d'une bien étrange Cour... "

L'idée de la réécriture d'un conte à destination des enfants (et plus particulièrement des jeunes filles) est, je dois le dire, brillante et originale. Mais cette réécriture vise un public adulte ... et averti. Parce que si l'idée de sévices corporelles à connotation sexuelle et de soumission non consentie vous révulse ... vous ne tiendrez pas.

En lisant ce livre j'ai ressenti plusieurs états. On m'avait parlé de l'introduction " originale ". Alors, intriguée, je me lance. Parce qu'on a beaucoup fais le rapprochement ces derniers temps avec la trilogie " Fifty Shades of ...." (que je n'ai pas lu à ce jour et qui ne me motive pas du tout - sauf pour pouvoir avoir un avis sur le sujet bien tranché) ... et à celles qui seraient tentées de s'émoustiller avec une pseudo lecture érotique connotée " sado-masochisme " vous ferez fausse route. Sleeping Beauty n'est pas un livre pour midinettes ou pour la ménagère en manque de sensations fortes dans la chambre conjugale, ça non !

< Extrait > (pour vous donner une idée de cette fameuse introduction " intrigante " ...)

" Depuis le début de sa jeune existence, le Prince connaissait l'histoire de la Belle au bois dormant, qu'un maléfice avait condamnée, après s'être piqué le doigt sur un fuseau, à dormir cent ans, ainsi que ses parents, le Roi et la Reine, et toute la Cour. Mais il avait refusé d'accorder foi à cette histoire, jusqu'à son entrée dans le château. Même les cadavres des autres Princes crucifiés sur les épines qui tapissaient les murs de la demeure n'avaient pu le convaincre. Sans nul doute, chacun de ses prédécesseurs y croyait déjà en approchant du château mais, pour sa part, il éprouvait le besoin de se rendre compte par lui-même.

(...)

Dans la plus haute chambre de la demeure, il la trouva. Il avait enjambé les corps assoupis des dames de compagnie et des valets, et respirant la poussière et l'humidité des lieux, il se tenait enfin à la porte du sanctuaire.

Ses cheveux de lin, longs et lisses, couvraient le velours de sa couche, d'un vert profond, et les plis flous de sa robe révélaient les seins et les rondeurs d'une jeune femme.

(...)

Il dégaina son épée, qui avait tranché toutes ces épines, et, glissant doucement la lame entre ses seins, il fendit facilement l'étoffe ancienne.

(...)

Ces seins, ronds et fermes. Elle avait quinze ans lorsque la malédiction l'avait frappée. Il lui mordit les tétons, s'empara de ses seins presque avec rudesse pour éprouver leur poids, et puis les gifla légèrement, aller, retour, avec délectation.

A son entrée dans la chambre, son désir avait été fort et presque douloureux. A présent, il l'aiguillonnait sans merci.

Il l'enfourcha, lui écarta les jambes, pinça doucement, profondément la chair blanche à l'intérieur de ses cuisses et , tout en étreignant le sein droit de la main gauche, il enfonça son sexe en elle. A l'instant même de rompre son innocence, il la souleva, lui ouvrit la bouche avec la langue, et lui pinça vivement le sein. Il suça ses lèvres, en exprima la vie pour s'en gorger, et lorsqu'il sentit sa semence exploser en elle, il l'entendit crier. "

Alors arrivé là ... on est perplexe : la Belle au bois dormant sortie de son sommeil centenaire par un prince violeur ... il fallait y penser. C'est choquant, mais peut-être le propre de l'Homme est-il d'être un voyeur, on a envie de continuer, par curiosité ....Et là on passe par toute une palette de couleurs en enchaînant les chapitres (tout du moins si on parvient à y trouver la motivation nécessaire).

Ma note : 2/5

Jamais, au cours de ma déjà longue vie de lectrice passionnée, je n'ai autant eu de mal à lire un malheureux livre de 318 pages ! J'avais l'impression de ne pas avancer. C'est bien écrit, certes, mais qu'elle redondance de scènes de torture. Parce que c'est bien de cela qu'il s'agit : une méchante reine veuve et cruelle qui se fait payer un lourd tribu de jeunes princes et princesses pour les former à sa Cour de seigneurs et dames aux moeurs de dégénérés. Les scènes d'humiliation, de viols, de fessées, de soumissions toutes les plus inhumaines et incongrues les unes que les autres se succèdent à un rythme soutenu et parfois ça file la gerbe ... J'ai souvent été tenté de sauter des paragraphes entiers tant j'avais l'impression qu'il ne se passait rien et que je me trouvais dans un Enfer SM où une partie des participants n'étaient pas consentants...

Arrivée à la fin de ce premier tome (et dire qu'il y en a encore deux derrière) je comprends un peu mieux ce qui se trame dans cet étrange royaume ... mais bon, la psychologie de la Belle me laisse perplexe, tout comme celle du Prince Alexis, un autre malheureux esclave, favori de la Reine ... (CF dernière citation plus bas). On les torture, on les casse, on les humilie et ils finissent pas aimer ça et par en ressentir du désir !!! Faudrait qu'un psy m'explique là .... parce que j'ai du louper quelque chose. Malgré tout je vais acheter le tome 2 pour voir si la suite s'annonce meilleure ... en tout cas, la fin m'a laissé " sur le cul " ( si vous me permettez l'expression, mais c'est de circonstance !)

Apparemment, ce livre on aime ou on déteste. Et bien moi je suis entre deux eaux ... j'ai été choquée par certaines scènes mais je m'interroge tout de même sur la suite de l'histoire et sur l'évolution de certains personnages.

< Extraits >

" Il aimait à penser à lui-même comme à une épée - légère, droite, très vive et terriblement dangereuse. " (= le Prince qui réveille la Belle)

" J'aime ça. J'ai ça en horreur, fit Alexis. ça m'humilie, et ça me recrée. Et céder veut dire ressentir aussitôt toutes ces choses et demeurer cependant un être d'esprit et de raison. "

L'un des " outils de torture " les plus répandus dans l'univers de l'étrange Cour où la Belle se retrouve esclave de son Prince salvateur ...

L'un des " outils de torture " les plus répandus dans l'univers de l'étrange Cour où la Belle se retrouve esclave de son Prince salvateur ...

Commenter cet article

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...