Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

26 Jun

" Serre-moi fort " de Claire Favan (2016)

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Alcôves

" Serre-moi fort " de Claire Favan (2016)

Alors oui, je sais d'emblée ce que tu vas dire : que je lis pas les livres de Claire Favan dans l'ordre (et que c'est malpoli de tutoyer sans vergogne... mais ça c'est un autre débat).

Bon, je suis pas débile non plus, je sais que dans le lot il y a un diptyque ! Tant que ça reste des one-shot, on fait ce qu'on veut ! (et toc !)

Après Dompteur d'anges, direction les USA pour un récit... bouleversant et d'une puissance !!! Bon, je vais en garder pour la suite et pas tout te balancer d'une coup mais met ta ceinture et accroche-toi, parce qu'on est ici dans les poids lourds des polars !

 

 

4ème de couverture :

 

MÉFIEZ-VOUS DE QUI VOUS TEND LES BRAS...

 

" Serre-moi fort. " Cela pourrait être un appel au secours désespéré.

Du jeune Nick, d'abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa soeur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l'incertitude et l'absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l'Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité.

Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l'enquête sur la découverte d'un effroyable charnier dans l'Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque.

Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d'une rare violence...

 

" Monstrueusement magistral, horriblement bon ! "

Bruno Lamarque, Librairie de la Renaissance, Toulouse

 

" Intime, violente, déroutante, l'intrigue de Claire Favan s'enroule autour du lecteur tel un serpent. "

Olivier Norek, auteur de Code 93 et de Territoires

 

" Une des grandes du polar français ! "

Gérard Collard, librairie La Griffe Noire, Saint-Maur

 

 

Née à Paris en 1976, Claire Favan travaille dans la finance et écrit sur son temps libre. Son diptyque culte, Le Tueur intime et Le Tueur de l'ombre, a été récompensé par de nombreux prix. Après Apnée Noire et Miettes de sang, elle nous revient avec un thriller d'une noirceur absolue.

 

Si on vous offre un origami, méfiez-vous...

Si on vous offre un origami, méfiez-vous...

-> Seul(s) au monde...

 

Ça commence comme dans un drame. Lana se fait désirer. elle devait rejoindre sa mère au centre commerciale mais elle n'est jamais venue au RDV. Inquiets, les parents préviennent la police et très vite, on devine qu'il a dû arriver quelque chose à la jeune fille. Le petit frère, Nick, est rapidement mis de côté. Ça n'est pas nouveau pour lui tant sa soeur a toujours attirée la lumière. Durant cette première partie on va s'attacher à suivre l'enquête et le point de vue de l'adolescent, livré à lui même. Tandis que ses parents perdent progressivement pied, il doit survivre et faire face pour que famille tiennent debout. Personne pour le réconforter et prendre soin de lui comme il l'est d'usage dans ces cas-là, et surtout pour un enfant. C'est dur, on souffre pour lui et on est consterné par la réaction des parents qui vont passer par plusieurs phases... Jusqu'à la fin où un rebondissement nous laisse pantois. Car pile au moment où on commence à entrevoir un semblant de vérité, paf ! Le couperet tombe... et hop ! On bascule dans la partie suivante. 

Place à Adam Gibson, lieutenant de police. Tu pensais avoir un peu de répit ? Ben non ! Le lieutenant se voit confier l'enquête de toute une vie, le genre à te marquer au fer rouge... La découverte d'un charnier dans une grotte au fin fond des bois... Une vingtaine de corps sans noms, étrangement conservés et habillés. Il va falloir rendre leur identité aux victimes. Des jeunes filles disparues ? Des victimes de l'Origamiste, un tueur en série qui a sévit dans la région ? Peut-être que oui mais peut-être que non... Adam morfle déjà à la base. Sa famille est en deuil. Sa femme est morte des suites d'une saloperie de cancer qui a laissé des séquelles. En conflit avec sa fille aînée qui lui reproche un certain nombre de chose, il se jette à corps perdu dans le boulot. 

Quel lien avec la 1ère partie ? Tu le comprendras bien assez vite. Tandis que l'identification des victimes suit son cours, et que le profil du tueur se dessine, Adam se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment. Il va vivre un événement qui va faire basculer sa vie, pour le pire. Je te dis pas ce qu'il en est... mais c'est brutal... très très très brutal et choquant. Le genre de traumatisme dont on parle encore peu et qui va te bouleverser, que tu sois une nana ou un mec. Et bien malgré lui, cela va le mener tout droit dans la tanière du monstre... 

Et hop ! 3ème partie, l'affrontement brutal... qui te lâchera pas avant le dénouement. Aucun répit pour toi, lecteur. Sois préparé ! 

L'univers carcéral... peu importe le pays, ce sont toujours les mêmes règles... la même loi de la jungle.

L'univers carcéral... peu importe le pays, ce sont toujours les mêmes règles... la même loi de la jungle.

-> Prison Break...

 

Si la 1ère partie est dure à vivre, par ce qu'elle dépeint une structure familiale dans ce qu'elle a de plus classique, la seconde enfonce le clou. D'un côté, un enfant traumatisé qui doit survivre avant tout et tenter de se construire dans une famille qui fait plus office de boulet qu'autre chose. De l'autre, une famille brisée elle aussi par la mort d'un de ses membres et qui ne parvient pas à aller de l'avant. Le chef de famille qui est abandonné et doit lui aussi penser à panser ses blessures, et qui tente d'y parvenir en travaillant comme un forcené. Ces deux parties peuvent se voir en prisme mais elles sont en réalité l'antithèse de l'autre. 

En dire assez sans en dire trop sur Serre-moi fort relève du chemin de croix ! Rien que le titre, déjà... c'est bien après la lecture que son sens véritable m'est apparu. Enfin, il a plusieurs interprétations, je pense. Ici, Claire Favan pose les bases d'une thématique qu'elle va développer dans Dompteur d'ange. Mais je t'en dis pas plus... 

Alors, ce que je retiens principalement, c'est la confrontation entre le tueur et Adam. Et surtout ce qui a conduit à cela. C'est d'une brutalité !!! Punaise, j'ai rarement eu autant mal... comment briser un homme ? Mais vraiment bien comme il faut. Il n'y a pas 36 méthodes, et celle retenue par Claire est d'une violence ! Et j'ai du mal à dire ça mais c'est quelque part bien qu'elle ait abordé ce thème-là, encore bien trop tabou dans notre société. Et me revoilà coincé une fois encore parce que je ne peux rien te dire ! Sans doute un livre qui a pour vocation de faire évoluer les mentalités, et on en a grand besoin !

Ensuite, j'aimerai te parler du tueur, de sa psychologie. On rencontre pas souvent de tels personnages très éloignés des clichés. Et là j'ai envie de te dire encore un truc, mais je peux toujours pas !!! Punaise, elle est douée Claire Favan pour te faire changer d'avis et malmener le lecteur qui va en redemander encore plus ! 

Le livre en lui-même, l'intrigue, tout cela est diablement ficelé. Ça se lit tout seul, impossible de refermer le livre. Aucun répit, pas de temps mort. Je comprends maintenant pourquoi Serre-moi fort a autant fait parler de lui depuis sa sortie. Je n'ai pas encore suffisamment de recul dans ma lecture de l'auteur pour faire des points de comparaison, mais avec Dompteur d'anges il y a comme une sorte de connivence : la naissance d'un monstre y est disséquée en long, en large, en travers et en profondeur. L'impact du traumatisme, le poids indéniable du rejet qui font que l'esprit le plus pur perd un jour pied et se transforme en la pire des saloperies. Un autre aspect qui est à mon sens très fort dans sa symbolique c'est la case prison. Un enfer terrestre, zone de non-droit où la pire des violences y est reine... je n'en dis pas plus, là encore ! (décidément, que c'est frustrant de ne pas spoiler, pfff !)

Voilà, en somme je ne peux que te dire de te jeter sur ce livre si tu l'as pas déjà lu (non, je n'irai pas jusqu'à scander : " SHAME ! SHAME ! SHAME ! ". 

Avec l'image c'est encore mieux...

Avec l'image c'est encore mieux...

D'autant plus que la couverture est absolument splendide et tellement raccord avec l'intérieur ! Et bonne nouvelle, la couv' a été reprise en poche chez Pocket donc tu pourras te faire doublement plaisir à petit prix ! 

" Serre-moi fort " de Claire Favan (2016)

< EXTRAITS >

 

" Je ne suis pas comme tous ces tueurs en série inadaptés qui vivent en marge de la société avec une étiquette de frappadingue plantée au milieu du front. Je ne vis pas isolé, j'ai des amis, des voisins qui pensent que je suis un gars serviable. Je suis quelqu'un de tout à fait fréquentable. J'ai des rapports normaux avec les femmes. J'aime leur donner du plaisir. Je n'ai aucune pulsion violente ou de problème d'impuissance quand je suis avec une fille. Oui, tout va bien... "

(...)

" ... il n'est pas un serial killer comme les autres. Il ne recherche pas la peur de sa victime, sinon il attendrait qu'elle soit parfaitement éveillée pour savourer chaque seconde de son agonie. Il ne recherche pas non plus une satisfaction sexuelle quelconque - la preuve, il n'a pas d'érection ou d'envie de s'accoupler avec son cadavre encore chaud. "

Claire Favan à SMEP - 25/06/2017

Claire Favan à SMEP - 25/06/2017

MA NOTE : 5 + / 5

Encore un gros coup de coeur pour Claire Favan (décidément, ça envoie du lourd !)

Serre-moi fort m'a fait l'effet d'une grosse baffe dans la tronche ! Que cache ce titre si énigmatique et mignon tout plein ? Est-ce l'appel au secours d'un ado abandonné par les siens au profit d'une soeur portée disparue ? Est-ce le cri du coeur d'un père veuf et abandonné par ses enfants, cruellement en manque d'amour et de tendresse ? Ou est-ce le modus operandi d'un tueur en série qui étrangle ses victimes ? A moins que ce ne soit encore autre chose...  Bref, une intrigue complètement hallucinante qui ne te lâchera pas. Un putain de bon page turner avec des profils psychologiques riches et inédits ! Quant aux thématiques abordées ici... pouah ! Une violence psychologique (et parfois physique mais celle-ci sert à merveille la première, on ne peut les scinder) complètement ahurissante, j'avais encore jamais rien lu de tel, et pourtant je me souviens de la lecture (récente) de Dompteur d'anges qui m'avait bien retournée lui aussi. Ici j'ai été complètement happée mais différemment. On souffre pour les personnages, putain, c'est immonde ce qu'ils vivent. C'est presque comme si tu ressentais toi aussi leur "calvaire". T'as le palpitant qui part tout seul dans la dernière partie, le tête à tête final qui va aussi te secouer, et pas qu'un peu ! 

Je ne vois pas quoi reprocher à ce polar/thriller psychologique très sombre et émouvant (oui, il faut bien l'employer ce mot). Tu vas être tellement captivée par l'entrée dans le quotidien de Nick puis celui d'Adam que peut-être ne feras-tu pas gaffe aux à-côtés... Et en même temps j'ai absolument pas envie de chipoter tant Serre-moi fort m'a marquée au fer rouge. Pis j'ai rien à chipoter alors pourquoi en faire tout un plat dans ce cas ?!

 Quand Gérard Collard affirme que Claire Favan est l' "une des grandes du polar français", je ne peux qu'aller dans son sens tant je ressens la même chose : un univers, des thématiques certes brutales mais qui vont te faire réfléchir et te pousser à un peu d'introspection (ce qui ne te fera pas de mal), un style bien à elle, une faculté déconcertante à manipuler le lecteur, une habileté manifeste à faire du glauque mais sans hémoglobine (ou alors juste un doigt... enfin, un peu)... 

Je ne sais pas encore quel sera le prochain titre de Claire que j'ouvrirai mais une chose est sûre : je les veux tous ! Respect, Madame Favan ! 

Commenter cet article

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...