Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

17 Nov

" Nous allons mourir ce soir ", de Gillian Flynn (2016)

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Alcôves

" Nous allons mourir ce soir ", de Gillian Flynn (2016)

Maîtresse incontestée du thriller après l'incroyable et dément Les Apparences (adapté au cinéma par David Fincher sous le titre Gone Girl, avec Ben Affleck et Rosamund Pike au casting - chronique du livre disponible ici-bas), Gillian Flynn fait désormais partie de ces auteurs sur lesquels on se jette dès qu'une nouveauté pointe le bout de son nez.

Même si cette nouveauté ne fait que 60 pages. Et qu'il s'agit d'une nouvelle.

Parce que Nous allons mourir ce soir c'est du très bon. Du qui fait très peur et du qui nous en envoie plein la figure avec ses rebondissements qui n'en finissent pas de nous laisser haletant...

-> " Quelqu'un vous ment.

On dirait que vous allez devoir choisir à quelle histoire vous accordez votre foi.

Qu'est-ce qui vous rassurerait le plus ? "

Notre héroïne - dont on ne connaît pas le nom - est ce qu'on appelle une branleuse. Au sens littéral du terme : pas une pute, elle fait des massages de pines à longueur de journées, à l'arrière d'un cabinet de voyance. Genre massages tout ce qu'il y a de plus thérapeutique,  quoi. Mais c'est tout, ça ne va pas plus loin. Pas de plan baise/turlute. Est-ce toujours une péripapéticienne ?

Notre héroïne se voit comme une chargée de clientèle. Mais un beau jour, le corps parle, et le canal carpien aussi. Rétrogradée voyante, elle embrase une nouvelle carrière. C'est qu'elle est sacrément douée pour embobiner les plus manipulables... forte d'une enfance précaire passée à mendier avec une mère qu'on est content de ne pas avoir eu.

Bref. Lorsqu'une cliente aisée débarque, Suzan Burke, notre voyante en herbe pense avoir flairé un gros filon.Le genre à s'en mettre plein les poches. Perdue, au bout du rouleau, Suzan décrit son quotidien "difficile" : un mari qui n'est jamais là et une mésentente avec le fils de ce dernier. Miles. Un charmant ado de 15 ans qu'on aimerait bien exploser contre un mur...

Notre voyante décide de lui venir en aide, pensant être confrontée à une desperate housewive. Mais en débarquant dans le manoir de Suzan, une mauvaise impression ne la quittera plus : c'est qu'il est sacrément flippant le Manoir Caterhook, froide et lugubre demeure victorienne !

Et lorsqu'elle fait la connaissance du beau-fils de Suzan, Miles "le ténébreux", notre voyante ne le sent plus du tout... très vite, il lui apparait de plus en plus évident que le manoir est hanté par une étrange présence. Elle va vite se retrouver prise au piège avec ses propres subterfuges censés l'aider à arnaquer les plus naïfs.

Après avoir fait des recherches sur le manoir, elle découvre qu'un terrible massacre s'y est produit avant que les Burke n'achètent la propriété... et bientôt Miles prophétise une terrible fin à la voyante qu'il souhaite voir déguerprir le plus vite possible...

Tel est pris qui croyait prendre...

Un célèbre adage qui prendra ici tout son sens !

Nous allons mourir ce soir  est un petit bijou de suspense : des rebondissements en cascades, une bonne dose de cynisme, un habile jeu de dupes, une ambiance grinçante et oppressante, bref, un véritable régal !

Si le début nous fait bien rire, la seconde partie est incroyable : des références à Hitchcock, à Lovecraft, à King... et un twist de fin qui nous colle au tapis ! MAGISTRAL !!!

Gillian Flynn prouve - si cela était encore nécessaire - qu'elle est la nouvelle papesse du thriller psychologique !

MA NOTE : 5 / 5

 

Commenter cet article

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...