Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

18 Nov

" Le Premier Miracle " de Gilles Legardinier (2016)

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Alcôves

" Le Premier Miracle " de Gilles Legardinier (2016)

Oui, je sais, deux Legardinier lus en même pas un mois, ça sent le coup de foudre & l'auteur culte !

Bah ouais, j'avoue... À la base, je pensais pas le lire... faut dire aussi que la 4ème de couv' m'étais apparue assez bizarre et comme elle ne dévoilait qu'un extrait, ça ne me disait pas grand chose. Il aura fallu que je lise la chronique d'une serial lectrice pour que je commence à baver. Parce que j'avais absolument pas deviné que j'allais être en présence d'un mix entre OSS 117 & Indiana Jones/Da Vinci Code !

Mais fallait le dire tout de suite, franchement !!!

 

-> " Karen Holt est agent d'un service de renseignements très particulier.

Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus où il en est.

Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d'objets historiques à travers le monde.

Lui passe ses vacances en France sur les traces d'un amour perdu.

Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d'étranges circonstances, elle n'a d'autre choix que de recruter Ben, quitte à l'obliger.

Ce qu'ils vont vivre va les bouleverser. Ce qu'ils vont découvrir va les fasciner. Ce qu'ils vont affronter peut facilement les détruire...

Avec ce nouveau roman, Gilles Legardinier allie pour la première fois tous les talents qui ont fait de lui un exceptionnel auteur de best-sellers. Aventure, intrigue fascinante et humour nous entraînent aux confins des mystères de la science et de l'Histoire. "

La tombe de l'Empereur Nintoku, Sakai, Osaka

La tombe de l'Empereur Nintoku, Sakai, Osaka

-> Indiana Langdon version 2.0 ! (contraction d'Indiana Jones & de Robert Langdon)

Dès le départ, Gilles Legardinier donne le ton. Comme d'hab', ai-je envie de dire. Pourtant, je n'ai lu que deux livres de lui. Mais déjà on sent poindre de suite un style inimitable, une ambiance unique et un véritable don pour le tissage d'intrigues.

Alors quand l'auteur reprend sa marque de fabrique et y adjoint du thriller historico-ésotérique ! Waouh putain de bordel de merde !!! Ouais, c'est pas très distingué mais quelle claque ! Impossible de me défaire de ce livre dont la couverture n'a cessé de me faire de l'oeil dès le jour où il est arrivé avec ses petits copains dans un carton Flammarion frappé de cet étrange symbole solaire à la librairie où je travaille...

Sinon, comme résumé plus haut, ça commence fort.

Le pauvre Benjamin Horwood se fait accoster par cette agent secret des plus sexy et directe, Karen Holt. Devant sa force de persuasion automatique en acier, il n'a pas trop le choix. Et pourtant, c'est qu'il est en vacance le bougre, et il a vachement mieux à faire (genre épier sous ses fenêtres celle dont il se languit depuis l'université par exemple). Très vite, il s'avère que Ben (ou Benji pour les intimes) est un peu lié à l'enquête sur laquelle un service secret britannique très spécial enquête : son ancien mentor universitaire travaillait pour l'agence gouvernementale dont Karen fait parti, mais il est mort... dans d'étranges circonstances. Et il enquêtait avant cela sur une série de cambriolages assez énigmatique : ont été dérobés des vestiges archéologiques ainsi que des objets technologiques à la pointe du progrès. Quel lien entre tout ça ? À première vue aucun mais les imprévus et le danger qui se met à gronder autour de Ben va vite démontrer le contraire. Une sombre organisation aux moyens illimités les piste et devance systématiquement Ben & le secret service de sa Majesté. Quel est leur but ? Très vite, Ben, toujours très intuitif, va commencer à démêler un véritable sac de noeuds, pas forcément des plus réjouissants... mais qui va en même temps révéler une terrible menace pour l'humanité.

Et si... ce que les livres d'Histoire contiennent n'était que des conneries ? Et si l'Histoire n'était qu'un vaste complot ? Et si la vérité était juste inconcevable mais ô combien apocalyptique ?

Ouais, ça sent grave le sapin d'un coup...

Zoom sur l'étendard d'Ur, le berceau de l'humanité...

Zoom sur l'étendard d'Ur, le berceau de l'humanité...

-> " Chaud devant ! Chaud ! "

Attention, Le Premier Miracle c'est super chaud !

Dès le départ, j'ai voulu savoir ce que cachait cette série de cambriolages et ce jeu de pistes auquel sont tout de suite confrontés Benjamin et Karen. Comme un bon livre de Dan Brown, en plus léger !

Oui, on apprend plein de choses sur l'Histoire, l'archéologie et j'en passe... mais le ton est toujours léger ! Faut dire aussi que Benjamin Horwood a une curieuse façon de réagir au stress et à la pression : il est toujours dans le second degré. Et avec Karen, du fait des circonstances de leur rencontre, il ont une sorte de gimmick : ils se vannent et se cassent à tout bout de champ. Mais pas que... c'est toujours très drôle, et oui, comme l'indique la sur-couv' du livre, ce livre est " un miracle d'humour et de suspense " ! Oh que oui !!! J'ai jamais rien lu de tel !

J'ai vraiment l'impression d'avoir lu une comédie tonitruante en même temps qu'un roman d'aventure/thriller ésotérique, le tout saupoudré de cynisme, d'intelligence, de sagesse et d'humanité ! Waouh ! Quel drôle d'effet ça fait franchement !

Je me sens super limitée pour vous faire part de mon ressenti car je ne peux trop en dire (en plus, comme à son habitude, l'auteur se répand en remerciements & en explications sur presque dix pages, à la toute fin - ce qui est rare et appréciable - et il demande aux lecteurs de la boucler, en gros). Du coup, tout ce que je peux vous dire c'est de vous motiver à commencer cet incroyable voyage. Car ça en est un, croyez-moi ! Dans Le Premier Miracle, en plus de parfaire votre culture dans bien des domaines, vous allez bien bourlinguer ! Quel dépaysement ! Quel sens de la description ! C'est simple : on y est !

Bien sûr, au final ce livre n'est qu'une fiction mais en même temps, il a le mérite de nous interpeller sur ce qu'on appelle communément la vérité historique. Après tout, qui nous dit que les historiens n'ont pas fait fausse route, qu'ils ne se sont pas fait berner ? Comme le savoir ? Le mensonge, la manipulation font parti de ce monde... Mais en même temps, c'est un peu (encore) un livre doudou, un livre qui fait du bien : comme le disait Sam à Frodon, " il y a du bon dans ce monde Monsieur Frodon, et il faut se battre pour cela ". L'homme peut, par définition et par nature, être capable du pire comme du meilleur. Et ce roman a le mérite de faire office de piqûre de rappel. Et ça, mes amis, ça ne fait jamais de mal. Bien au contraire !

Hermès Trismégiste

Hermès Trismégiste

< EXTRAITS >

" L'alchimie ne pousse pas ses initiés à se prendre pour Dieu, mais à chercher de façon pure le moyen d'utiliser l'éventail des possibles pour repousser nos limites. Cela passe par la découverte de lois naturelles qui nous échappent. La pierre philosophale symbolise la quête d'une vie éternelle qui nous permettrait de conjurer notre condition de mortels en nous donnant le temps d'acquérir assez de savoir. Transmuter le plomb en or, c'est partir du "vulgaire" pour l'élever vers le meilleur. Seuls les médiocres qui ont voulu anéantir une approche qui les dépassait ont pris ces images au pied de la lettre. Ils ont méprisé l'alchimie, l'ont renvoyée au rang de folklore ésotérique - ils sont même parvenus un temps à la rendre suspecte et diabolique. "

(...)

" On dit souvent que la foi soulève des montagnes. Je serais tenté d'ajouter qu'à mon sens, il n'y a qu'elle qui en soit capable. Qu'elle naisse pour un dieu, pour une idée ou une vision, la foi n'est pas une circonstance. Elle constitue le plus puissant des moteurs. "

(...)

" - J'espère que vous ne m'emmenez pas à la morgue ? Je ne supporte pas la vision des cadavres ?

- J'ai pourtant lu dans votre dossier que vous nourrissez une véritable fascination pour les momies.

- Ce n'est pas du tout la même chose.

- Un mort tout sec, c'est toujours un mort.

- Les médecins légistes et les archéologues ne peuvent que désapprouver ce raccourci. "

(...)

" Chaque existence est un fil dont est tissé l'étoffe des mondes. Comparables à des fibres, les vies coulent et ondulent entre hauts et bas, se plient, s'accrochent, résistent et s'usent parfois jusqu'à se déchirer. Tous les êtres vivent dans cet entrelacs sans fin où les destins se croisent, se nouent, liés les uns aux autres par un métier qui s'active depuis la nuit des temps, ajoutant sans cesse son oeuvre du jour à l'infinie tapisserie de notre histoire. Tantôt rugueux, tantôt de soie, ce tissu universel et sacré s'avère plus fort que la mort elle-même.

Certains futurs ne tiennent qu'à un fil, et nul ne sait ce qui lui donnera la force de résister ou le fera rompre. "

(...)

" Chaque génie renferme en lui un démon. "

Le fameux " SLENDOR SOLIS "...

Le fameux " SLENDOR SOLIS "...

-> MA NOTE : 5 + / 5

Avec Le Premier Miracle, Gilles Legardinier rompt avec ce qu'il avait l'habitude de nous proposer. Il s'émancipe, il fait preuve d'ambition, de grandeur, pour nous offrir un roman véritablement humaniste et positif. De l'humour, énormément, du cynisme, comme toujours mais traités ici avec bienveillance, sagesse et un appel à garder les yeux ouverts (ou à les ouvrir si ce n'est pas encore fait). Et puis cette fascination pour l'Histoire, pour l'archéologie, pour l'ésotérisme qui transparaît au fil des pages, comme pour garder à l'esprit que perpétuer le souvenir des faits passés est primordial pour faire de notre un monde meilleur. Mais aussi un avertissement : faire gaffe aux récupérations, aux versions officielles, aux mensonges et à la vérité déguisée pour cacher des desseins bien plus nauséabonds. Bref. Une incroyable intrigue, un merveilleux voyage, des rebondissements à la pelle, du mystère et du suspens à foison. On rit, on tremble, on s'impatiente, on a chaud, on s'émerveille, on apprend, on est ému... tous les ingrédients sont réunis ici pour que la magie opère. 

L'auteur nous montre aussi qu'il est important, voire vital, pour un auteur de ne pas se laisser enfermer dans une catégorie avec une étiquette sur le front.Se faire plaisir, tout simplement.

Enfin, les thèmes évoqués et le puzzle qu'a reconstitué Gilles Legardinier avec les bribes historiques dont nous disposons sont très intelligents et crédibles. Même si on ne saura jamais vraiment ce qui est plausible de ce qui est extrapolé car quand on remonte aux balbutiements de l'humanité tout devient plus flou.

Alors, si vous vous intéressez à la symbolique de l'or, à l'alchimie, aux complots, aux mystères archéologiques, que vous aimez quand il y a de l'action, des explications pas assommantes, de l'humour savamment dosé (même si parfois on se dit que ça fait un peu beaucoup ^^), vous ne serez pas déçu. Un livre qui mérite vraiment d'être lu et qui montre qu'on peut faire de la comédie, certes, mais qu'on peut aussi proposer une intrigue complexe avec énormément de recherches & de faits scientifiques, de même que maîtriser tous les codes du thriller.

Bref.

J'ai kiffé, mais quelque chose de dingue !

Là, Gilles, tu as mis la barre très très haut ! Je ne sais pas si je vais pouvoir revenir aux autres de tes comédies que je n'ai pas encore lues.

Commenter cet article

le-voyage-du-sac-à-cadeaux 18/11/2016 20:48

Bravo pour votre chronique ! j'ai également beaucoup aimé le roman de Gilles Legardinier !

Benedict Mitchell 18/11/2016 20:50

Merci beaucoup ! :D

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...