Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

12 Nov

" Ça peut pas rater " de Gilles Legardinier (2014/2016)

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Alcôves

" Ça peut pas rater " de Gilles Legardinier (2014/2016)

Bon, alors oui. Les Lymbes qui lit du Gilles Legardinier, ça a de quoi faire rire, non ?

Bah détrompez-vous, vils lecteurs médisants  : parfois il faut s'ouvrir à d'autres cieux, juste pour pouvoir comparer, voir autre chose, expérimenter. J'avoue que je ne sais toujours pas dans quelle catégorie classer Gilles Legardinier... En tout cas une chose est sûre : c'est pas de la littérature pour midinette ou pour la ménagère de moins de... Non, ça va plus loin que ça car la portée de ce livre est universelle. Elle peut toucher n'importe qui.

Pis bon, les couvertures avec des chatons c'est trop mignon, non ? Personne ne peut résister à une photo de chaton ! À moins d'être sacrément déséquilibré, hein ! J'avoue que ces couvertures m'avaient toujours interloquée... pis j'ai passé mon chemin, me disant que ça devait être niais (à cause des chatons) et que ne me plairait pas... bah n'importe quoi ! Prends-toi ça dans les dents la cultiste noire que je suis ! Parce que voilà ; il y a plein de choses sympas dans ce livre et si toi, lecteur, tu ne connais pas encore Gilles Legardinier ou si comme moi tu as des préjugés à la con... bah n'oublie jamais qu'il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis !

Bon, il aura quand même fallu cette réédition spéciale Noël en ce froid mois de Novembre 2016, avec les étoiles dorées, la neige, le vert & le rouge de circonstance, pour que je succombe aux sirènes de Monsieur Legardinier.

-> " Ras le bol des mecs !

J'en ai plus qu'assez de vos sales coups ! C'est votre tour de souffrir ! Et là, trempée, titubante, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d'un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu'au fond des enfers. La gentille Marie est morte. C'est la méchante Marie qui est aux commandes. Désormais, je renvoie les ascenseurs. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde.

La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. "

 

La première couverture de 2014

La première couverture de 2014

-> L'homme est un animal comme les autres... ou un parasite (selon un certain agent Smith)

Marie n'a pas de chance : après une longue relation avec celui qu'elle espérait épouser ou voir devenir le père de ses enfants, la voilà jetée comme un vulgaire kleenex pour une autre plus belle et surtout, plus jeune. Et là, la vérité s'impose à elle : et elle est très moche ! Le constat est âpre et dur : la vie est cruelle ! À quoi bon continuer ? À quoi bon espérer ? Vu qu'ils sont tous pourris (comprenez par "tous" = les mecs !).

Cette rupture imposée et non consentie va pourtant être le déclencheur d'une réaction en chaîne incroyable, dans laquelle Marie va se trouver. Mais en attendant, le chemin de croix des mecs qui l'entoure ne va pas être des plus aisés. Entre un patron abusif et comploteur, un ex insupportable, des amis à vomir, des collègues énigmatiques et un mystérieux admirateur épistolaire qui apparaît soudainement, rien ne va plus ! Dans son insatiable et légitime soif de vengeance, Marie va se découvrir un potentiel insoupçonné ainsi que des ressources qu'elle n'imaginait pas détenir.

Et ça va saigner !!!

-> Avec Gilles Legardinier, ça ne peut tout simplement pas rater !

Il y a encore une semaine, jamais je n'aurais pensé dire ça un jour de l'un de ces livres avec un chaton tout mignon en couverture : mais j'ai vraiment beaucoup aimé Ça peut pas rater !

C'est incisif, drôle, intelligent, plein de belles réflexions sur la vie, sur notre façon de concevoir la vie à deux & la solitude, sur les petits plaisirs que la vie peut nous apporter. J'ai rarement autant ri en lisant un livre, mon dieu, quelle écriture maîtrisée, fluide, tantôt noire, tantôt philosophique et pleine de poésie ! Punaise, la Marie elle y va pas par 4 chemins pour se venger, et qu'est-ce que c'est drôle ! Qu'est-ce qu'on aime ça ! Qu'est-ce qu'on la comprend (qu'on soit dans la même situation qu'elle ou épanouie en couple). On a ici une vraie galerie de personnages intéressants, creusés et dans lesquels on reconnaîtra forcément quelqu'un de son entourage.

J'ai vraiment aimé le fait que Marie est très trash dans sa vengeance. La façon dont l'auteur nous raconte les différentes étapes de son bad trip est vraiment à mourir de rire... bon, on prend le risque (en lisant ce livre) de se taper la honte en public, au boulot ou dans l'intimité, mais quand c'est aussi bon et jouissif que ça, on aurait tort de s'en priver !

Bon, et puis après Nos Rêves Indiens de Stéphane Marchand, L'Alchimiste de Paulo Coelho, voilà un nouveau livre doudou ! C'est quoi un livre doudou ? Bah c'est un livre qui vous fait du bien là où ça fait mal. C'est un livre qui a un enseignement rien que pour vous. C'est un livre qui vous fait bien plus d'effet en quelques heures qu'une boîte d'antidépresseurs en un mois ! C'est un livre qui vous parle au plus profond de votre âme et qui vous interpelle sur vos agissements au quotidien, qui fait office de médicament naturel. Il vous calme, vous apaise, vous fait kiffer grave d'être en vie ! Et il dissipe toute la brume qui pourrait vous obscurcir l'esprit. Tout simplement.

Alors ouais, avec tous ces ingrédients, ça pouvait décidément pas rater pour moi.

J'ai découvert un univers prenant, une histoire intelligente, acide, avec de la noirceur et tellement d'humour ! Et c'est donc tout naturellement que je compte bien lire ces autres livres avec des chatons tout mimis, et surtout le dernier livre de l'auteur qui apparemment rompt complètement avec ce à quoi il nous avait habitué ("LE PREMIER MIRACLE"). Plus de détails très prochainement...

Gilles Legardinier

Gilles Legardinier

< EXTRAITS >

" Un jour, celui-là, je vais me l'encadrer façon toile de maître, avec les dorures et tout le musée autour. "

(...)

" On a beau connaître du monde, on a beau avoir une famille, des amis, face à certaines blessures, on est désespérément seul. "

(...)

" Le bonheur, c'est comme les bonnes affaires, il n'y en a pas pour tout le monde. "

(...)

" Parce que chacune de nous fait forcément un jour cette expérience atroce qui consiste à être prête à tout sans que personne ne nous donne notre chance. Tant à donner et aucune main qui se tend, sauf parfois pour voler. "

(...)

" Je viens de mettre au jour un secret de notre architecture affective que nous-mêmes ignorons : notre cœur est équipé d'un double fond, il peut digérer toutes les peines du monde à la seule condition qu'une minuscule lueur l'illumine. Une lueur pour illuminer la nuit la plus sombre... "

(...)

" On passe notre vie à constater des catastrophes. Nous sommes aux premières loges du pire. Les vies basculent si vite... Les gens ne se rendent pas compte - et tant mieux pour eux. Ils sont au mieux insouciants, au pire stupides. J'ai l'impression de passer ma vie au bord d'un gouffre à empêcher des inconnus d'y tomber ou de s'y jeter. C'est épuisant. Certains soirs, je rêve d'être né de la dernière pluie, de ne rien savoir. "

(...)

" Interroge-toi sincèrement avant de t'engager. Trouve le chemin jusqu'à la vérité des gens. Tant pis si tu dois souffrir pour le parcourir. Il n'est pas de plus beau voyage. Si tu n'aimes pas ce que tu découvres, poursuis vers d'autres paysages. Mais si tu aimes, arrête-toi et ne crains jamais de tout donner. "

(...)

" La vie est un puzzle dont on assemble les pièces chaque jour. "

(...)

" Le naufrage d'un couple s'explique souvent par un malentendu. Les déceptions de chacun reposent sur une double erreur : les femmes pensent que les hommes changeront et les hommes croient que les femmes ne changeront pas. Or nous resterons toujours les abrutis dont vous avez tant envie, et vous ne resterez pas les jeunes filles qui nous attirent tellement. Il faut voir au-delà, plus loin que les illusions. C'est là que se cache le bonheur. "

(...)

" Je suis la ruine d'un bâtiment qui tient encore debout on ne sait comment mais qui s'attend à voir débarquer les démolisseurs. "

MA NOTE : 5 / 5

Un livre agréable à lire, fluide, drôle, noir, cynique, positif, plein de sagesse.

Une écriture remarquable, maîtrisée du début à la fin, sans fausses notes ni lourdeur. Ni trop, ni trop peu, c'est parfait.

Un beau voyage, une famille de personnages attachants... tout cela va me manquer.

C'est toujours dans les ténèbres que la lumière fait le plus de bien lorsqu'elle apparaît, et c'est un peu l'effet qu'a ce livre-doudou. Un livre à relire pour y déceler de la force, pour se rappeler ce qu'est la vie, au fond. De ce qui est important. Et on peut se venger, accomplir de mauvaises actions... hé ! hé ! Même qu'on est même pas punis !!!

Alors, elle est pas belle la vie ? Avec tout ça, ça peut pas rater du tout !

Commenter cet article

Coin Alexandra 12/11/2016 23:48

Tu as réussi à me donner envie. En même temps, pas difficile : j'ai eu l'occasion de discuter longuement avec Gilles Legardinier... C'est l'un des hommes les plus charismatiques que j'ai rencontrés ! Bises Béné.

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...