Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

28 May

"Double Je ", de Franck Thilliez (2016)

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Alcôves

"Double Je ", de Franck Thilliez (2016)

Qu'il est bon, entre la parution de deux romans, de patienter avec une petite nouvelle ! Car c'est bien de cela dont il s'agit avec Double Je, dans une mise en page style "journal à déplier" assez originale, et truffée d'illustrations étranges et mystérieuses...

" Quand le Palais de Tokyo a demandé à Franck Thilliez une nouvelle qui unirait la crème de l'artisanat d'art et de l'art contemporain au roman noir, était-il près d'imaginer qu'il jetait là les fondations de la plus folle des associations de malfaiteurs ? Au lecteur de déambuler dans ces pages et de se faire acteur ou complice d'un Double Je inauguré par un crime de corps. "

Cette nouvelle est donc jumelée à une exposition du Palais de Tokyo (Paris) qui a eu lieu du 24/03/16 au 16/05/16, dont vous pourrez trouver toutes les infos sur le lien ci-dessous :

-> " Dans le bureau d'une jeune lieutenant de police, un homme hirsute et torturé, Ganel Todanais, vient d'avouer un crime. La victime ? Un artisan d'art de renom dont le meurtrier jure qu'il est une imposture, un vampire en quelque sorte, qui lui a volé son concept pour les ors du pouvoir et de la reconnaissance. "

L'arme du crime...

L'arme du crime...

Encore une fois, ici tout est dans le tire, et tout tourne autour de sa signification : double je et double jeu.

Ce court texte va d'emblée plonger le lecteur dans une ambiance brumeuse, où le réel se dilue dans les faux semblants. Ganel, un artiste prolifique, débarque chez les flics pour avouer un meurtre. Celui de son rival, célèbre et reconnu, exposé au Palais de Tokyo. Et dont les œuvres ressemblent à s'y méprendre à celles que crée Ganel dans son atelier sans jamais voir la lumière du jour.

Qui ment ? Qui dit la vérité ? Qui a copié qui ?

Tandis que la lieutenant, Mélanie, tente de rassembler les pièces de puzzle pour comprendre (car pour l'heure aucun corps n'a été retrouvé), Franck Thilliez nous embarque aux confins du réel, aux portes de la folie (meurtrière ou folie tout court), avec toujours cet indéniable et inimitable sens du suspens et des rebondissements qu'on lui connaît, et que j'aime tant chez lui.

Sans oublier la métaphore du labyrinthe, d'Ariane, du Minotaure qui colle tout à fait à l'ambiance et les thèmes évoqués ici.

Art et folie. Jamais bien éloignés l'un de l'autre. Comme un jeu de miroir.

L'exposition " Double Je " au Palais de Tokyo
L'exposition " Double Je " au Palais de Tokyo

L'exposition " Double Je " au Palais de Tokyo

< EXTRAITS >

" L'ombre s'arrête au milieu de la chambre, les bras le long du corps, un couteau à lame noire dans la main droite. Elle aimerait rester là, silencieuse, à regarder ce lit à travers ces dizaines, ces centaines de reflets renvoyés par les grands miroirs, à jouir de la situation. Mais la colère reprend le dessus. Alors, d'un pas décidé, elle s'avance et se jette sur les draps, tel un léopard à l'assaut de sa proie. La lame noire pénètre sans mal la peau puis la chair, tandis qu'un liquide chaud et rouge vif se répand doucement sur la soie. "

(...)

" - Comment vous viennent vos idées ? demanda quelqu'un.

- Le processus créatif n'est pas simple à expliquer. Les idées sont là, entassées au milieu du labyrinthe qu'est l'esprit. De temps en temps, l'une d'elle parvient à suivre le fil d'Ariane qui la mène à la sortie. "

Franck Thilliez chevauchant une étrange monture (visible dans la cadre de l'exposition "Double Je") - Photo de la Voix du Nord

Franck Thilliez chevauchant une étrange monture (visible dans la cadre de l'exposition "Double Je") - Photo de la Voix du Nord

MA NOTE : 5/5

Comme toujours, furieusement efficace et bluffante.

-> Ça va finir par devenir lassant de chroniquer Franck Thilliez, car tout est rodé et implacable. Et excellent...

On retrouve les thèmes chers à l'auteur, et son goût d'associer la folie à un autre domaine. S'il est généralement scientifique, ici c'est la technique artisanale & l'art qui sont mis à l'honneur. Mais ça fonctionne, et pas qu'un peu ! Effectivement, j'ai senti la fin venir mais elle est amenée avec maestro.

Tout comme Puzzle (CF chronique ici bas), on a envie de relire la nouvelle une fois la première lecture achevée. Et en y revenant (pour dénicher quelques extraits) on se rend compte que chaque mot prend tout son sens. Qu'il y a un sens caché.

La seconde relecture met en lumière le texte et le rend encore plus fort. Bref.

Une habile réussite qui fait office d'amuse-bouche succulent en attendant de me régaler avec le plat de résistance très prochainement, à savoir Rêver, le tout dernier bébé du Maître du Thriller français !

&quot;Double Je &quot;, de Franck Thilliez (2016)
Commenter cet article

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...