Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

21 Feb

ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Ambiances

La magnifique affiche de Jim Colorex, dont l'originale était aussi en vente (huile sur toile) sur le festival.

La magnifique affiche de Jim Colorex, dont l'originale était aussi en vente (huile sur toile) sur le festival.

Oyez, Oyez, gentes dames et damoiseaux ! Bienvenus aux Moldus, aux conteurs de chimères, aux façonneurs de fééries, au Petit Peuple, aux voyageurs éthérés, à ceux qui viennent d'autres plans, aux arrageois comme à tous les autres... Atrebatia fêtait ce week-end sa seconde bougie, et pas des moindres !!!

Si déjà, la précédente édition avait été un très joli succès, cette seconde édition devrait battre tous les records tant les organisateurs se sont démenés pour proposer et offrir à la foule de passionnés & de curieux, un festival digne de ce nom !

Mais avant, une question qu'on devrait peut-être se poser : fichtre, c'est quoi " Atrebatia - escales imaginaires " ?

-> Fondé par les membres de la Guilde Dol Hrokr (une association de passionnés de la Fantasy & du Moyen Age), ce festival rassemble adeptes de la Fantasy (fantastique, contes, livres pour enfants, Fantasy pure & dure avec ses nombreux dérivés...) et ceux du Moyen Âge (artisans, cosplay, reconstitution historique...) dans l'enceinte du cadre unique (au passé historique très chargé) du Beffroi d'Arras, récemment élu Monument Préféré des Français 2015 (via France 2 & l'animateur Stéphane Bern). Si l'extérieur de l'édifice pouvait effectivement justifier à lui seul l'obtention d'une telle reconnaissance pour la capitale Atrébate, l'intérieur n'en est que plus somptueux. Un décor parfait pour un tel rassemblement !

Alors que l'an dernier, le festival se déroulait au rez-de-chaussée (dans un contexte assez étouffant compte tenu du manque de place et de la circulation peu évidente en période d'affluence), cette année aura vu l'évènement s'agrandir jusqu'à coloniser le premier étage, dont la magnifique salle des mariages, rebaptisée pour l'occasion La Grand' Salle, sans oublier l'Oratoire où se sont déroulés durant tout le week-end conférences & contes (avec Tortequesne & Volivent).

Le temps était à la pluie tout le week-end (nuisant grandement aux réjouissances extérieures annoncées) mais à l'intérieur, ce fut 2 jours de soleil non stop !

Le temps était à la pluie tout le week-end (nuisant grandement aux réjouissances extérieures annoncées) mais à l'intérieur, ce fut 2 jours de soleil non stop !

L'évènement étant gratuit, il ne fut pas rare d'y croiser bon nombre de curieux, dont certains semblaient visiblement s'être égarés dans un univers qu'ils ne pouvaient comprendre du fait de leur relative étroitesse d'esprit... bah oui, les badauds qui viennent pour se moquer et dénigrer les artistes & l'univers de la Fantasy, ça donne envie d'attraper une massue et de faire le troll : taper, encore et encore, jusqu'à ce que la tête de l'importun(e) ressemble à de la bouillie. Ah, la bêtise humaine... encore un truc que nous, les rêveurs, ne comprendront jamais... enfin, passons.

Fort heureusement, beaucoup avait joué le jeu, pénétrant les Terres d'Atrebatia vêtus de leurs plus beaux costumes : elfe prétentieux, courtisanes aux décolletés plus que plongeant, dryades des bois, gentilhommes à la mode Steampunk, vampire, gnome/faune... il était agréable de croiser ces fantasques personnages, de même que d'admirer une très grande majorité des artistes présents apprêtés pour l'occasion. C'est tout de suite immersif et donne envie au promeneur de rêvasser...

Concernant ces artistes présents, ils étaient très nombreux et leurs domaines de compétences très variés : Jim Colorex (le parrain de l'édition et le créateur de la magnifique affiche de cette année mais qui hélas, n'a pas pensé à proposer des reproductions de son affiche... dommage. En espérant que cette œuvre sera proposée en reproduction lors de manifestations futures), Christophe Duflot Mage Blanc, Natacha Bailly, Pascal Boillet, Victoria Frances, Charline, Hélène Larbaigt, Matthieu Caudray... et tant d'autres pour l'illustration. Mais aussi l'écriture (Pierre Grimbert, Laeticia Reynders, Manon Elisabeth d'Ombremont, Arnaud Codeville, Claudine Glot...), des artisans tels que sculpteurs, relieurs d'art, créateurs de fééries diverses et variées, maîtres bijoutiers, maîtres d'armes, souffleurs de verre, couturiers (cuirs & autres) etc... une très grande variété pour une multitude de goûts, une palette de couleurs & d'émotions aussi vaste que riche.

Mais bon, je me dois quand même de dire que ce n'était pas forcément une bonne idée d'organiser ce festival en fin de mois (surtout quand s'est tenu un autre salon dans la ville voisine juste avant...), car toutes les bourses ne sont pas pleines. Heureusement, certains ont eu la gentillesse d'attendre quand même quelques jours pour encaisser leur rémunération. Après oui, je sais qu'on se doit de prévoir dans ces cas-là, mais bien souvent on tombe sur des dépenses imprévues, sur des artistes sur lesquels on flashe... et on finit (presque) toujours par dépenser plus que ce qu'on avait prévu, avec cette délicieuse sensation d'avoir dénicher de véritables petits trésors qu'on se délecte d'exposer chez soi, dès son retour, et qu'on chérira très longtemps, un peu à la manière d'un enfant qui a fait la trouvaille du siècle ! Et quoi de plus merveilleux quand ces mêmes artistes - dont les œuvres ont su vous toucher jusqu'au plus profond de votre âme de (grand) enfant, de rêveur - ont l'incroyable générosité de vous dédicacer de modestes petites reproductions en vous offrant un nouveau dessin au verso ! Quoi de plus génial que de pouvoir converser longuement avec eux, les écouter partager leurs passions, leur façon de travailler, leurs projets à venir, le tout avec convivialité et sourire. Parce que soyons honnêtes : Atrebatia c'est cela : convivialité, partage, bonne humeur, passion ! C'est un peu comme se retrouver dans une belle et grande famille, où tout le monde se connaît, s'apprécie, où les visiteurs peuvent allègrement échanger avec les artistes présents, se sentir appartenir à un même peuple. Évidemment, les organisateurs ont été un jour à la place des visiteurs, avant de se décider à créer ce festival. Légitimement, ils ont sans doute voulu reproduire dans notre si belle ville d'Arras un évènement culturel digne de célébrer des valeurs aussi vitales (vu le contexte actuel...) et chères à notre cœur : communier, célébrer ensemble l'art, l'évasion, la liberté de créer, le rêve. Non, la Fantasy n'est pas futile, les univers imaginaires ne sont pas destinés qu'aux enfants, ils sont porteurs de tellement plus qu'un simple divertissement.

Alors, oui, ça n'est pas les Imaginales, ça n'est pas le Salon Fantastique de Paris, ça n'est pas non plus le Trolls & Légendes de Mons (en Belgique), c'est Atrebatia : un tout jeune festival qui monte (et très vite) ! Qui a réussi, pour sa seconde édition, un tableau parfait, énorme. Qui a attiré des foules. La météo s'est peut-être déchaînée à l'extérieur, mais à l'intérieur, les cœurs étaient à la fête. Indéniablement ! Après une telle claque reçue ce week-end, je me demande désormais à quoi ressemblera la troisième édition...

Mais bon, rien de tel que des photos, pour se faire une petite idée, ou pour juste se rappeler de ce que fut cette merveilleuse parenthèse enchantée de deux jours...

Tout d'abord, le programme (avec la manignifique illustration de notre si beau beffroi, réalisée par Christophe Duflot Mage Blanc)
Tout d'abord, le programme (avec la manignifique illustration de notre si beau beffroi, réalisée par Christophe Duflot Mage Blanc)

Tout d'abord, le programme (avec la manignifique illustration de notre si beau beffroi, réalisée par Christophe Duflot Mage Blanc)

Pour retrouver plus en détails le programme de cette seconde édition (ainsi que d'autres infos) c'est sur le site internet du festival...

-> Le cadre : somptueux, chargé d'histoire, et désormais de magie

(Désolée d'avance pour la qualité de photo pas toujours tip top...)

Celui ou celle qui ose dire que notre beffroi est moche, je lui marrave grave la tronche jusqu'à en faire de la poudre de chicots et du coulis de cervelas !!!
Celui ou celle qui ose dire que notre beffroi est moche, je lui marrave grave la tronche jusqu'à en faire de la poudre de chicots et du coulis de cervelas !!!
Celui ou celle qui ose dire que notre beffroi est moche, je lui marrave grave la tronche jusqu'à en faire de la poudre de chicots et du coulis de cervelas !!!
Celui ou celle qui ose dire que notre beffroi est moche, je lui marrave grave la tronche jusqu'à en faire de la poudre de chicots et du coulis de cervelas !!!
Celui ou celle qui ose dire que notre beffroi est moche, je lui marrave grave la tronche jusqu'à en faire de la poudre de chicots et du coulis de cervelas !!!

Celui ou celle qui ose dire que notre beffroi est moche, je lui marrave grave la tronche jusqu'à en faire de la poudre de chicots et du coulis de cervelas !!!

-> Des exposants au top : la crème de la crème !!!

(Désolée de ne pas avoir pu/pensé à photographier tous les artistes présents... il n'y avait pas un seul stand qui ne méritait pas sa place dans ce cadre somptueux.)

Ci-dessous, une petite sélection de celles & ceux qui m'ont le plus marqué/touché... (liste non exhaustive car ils n'y trouvent pas tous)

Pascal Boillet " Dans un trou vivait un hobbit " (je ne vous demande pas de qui il s'agit). Sieur Boillet proposait des peintures uniques (car non reproduites), c'est fort louable mais pour les petites bourses c'est un peu beaucoup rédibitoire (et déprimant)... Tant pis, un jour peut-être... ^^

Pascal Boillet " Dans un trou vivait un hobbit " (je ne vous demande pas de qui il s'agit). Sieur Boillet proposait des peintures uniques (car non reproduites), c'est fort louable mais pour les petites bourses c'est un peu beaucoup rédibitoire (et déprimant)... Tant pis, un jour peut-être... ^^

Jim Colorex

Jim Colorex

Jim Colorex bis (parce que mon appareil photo est pourri...)Jim Colorex bis (parce que mon appareil photo est pourri...)Jim Colorex bis (parce que mon appareil photo est pourri...)

Jim Colorex bis (parce que mon appareil photo est pourri...)

Matthieu Coudray (mon gros coup de coeur parce qu'il a peint mon chat... mais pas que : il a énormément de talent !)Matthieu Coudray (mon gros coup de coeur parce qu'il a peint mon chat... mais pas que : il a énormément de talent !)

Matthieu Coudray (mon gros coup de coeur parce qu'il a peint mon chat... mais pas que : il a énormément de talent !)

La très talentueuse Charline, que je vais suivre très attentivement !
La très talentueuse Charline, que je vais suivre très attentivement !

La très talentueuse Charline, que je vais suivre très attentivement !

Natacha Bailly, toujours aussi géniale (j'aurais bien acheté tous son stand...)

Natacha Bailly, toujours aussi géniale (j'aurais bien acheté tous son stand...)

On n'oublie pas les écrivains talentueux ! Ici les très sympathiques Manon Elisabeth D'Ambremont (Légendes Faës 1 - " La Chienne de l'Ombre ") et Arnaud Codeville ("La Tour de Sélénite").

On n'oublie pas les écrivains talentueux ! Ici les très sympathiques Manon Elisabeth D'Ambremont (Légendes Faës 1 - " La Chienne de l'Ombre ") et Arnaud Codeville ("La Tour de Sélénite").

-> Un peu de tout, en vrac & en image !

ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)
ATREBATIA, escales imaginaires (20/21 Février 2016 - Arras)

-> Mon petit marché, mes petites trouvailles, mes nouveaux trésors... (par artiste)

Le burlesque, féérique et sombre univers de la très talentueuse Hélène Larbaigt ("L'étrange Cabaret... des fées désenchantées")Le burlesque, féérique et sombre univers de la très talentueuse Hélène Larbaigt ("L'étrange Cabaret... des fées désenchantées")
Le burlesque, féérique et sombre univers de la très talentueuse Hélène Larbaigt ("L'étrange Cabaret... des fées désenchantées")Le burlesque, féérique et sombre univers de la très talentueuse Hélène Larbaigt ("L'étrange Cabaret... des fées désenchantées")

Le burlesque, féérique et sombre univers de la très talentueuse Hélène Larbaigt ("L'étrange Cabaret... des fées désenchantées")

Le Monde féérique de Charline ("Le Petit Marchand de sable") : un univers qui m'inspire et m'appaise...
Le Monde féérique de Charline ("Le Petit Marchand de sable") : un univers qui m'inspire et m'appaise...
Le Monde féérique de Charline ("Le Petit Marchand de sable") : un univers qui m'inspire et m'appaise...
Le Monde féérique de Charline ("Le Petit Marchand de sable") : un univers qui m'inspire et m'appaise...

Le Monde féérique de Charline ("Le Petit Marchand de sable") : un univers qui m'inspire et m'appaise...

De la Dark Fantasy, bien violente, sombre, trash : comme j'aime !

De la Dark Fantasy, bien violente, sombre, trash : comme j'aime !

L'univers CHAToyant (bon OK, je sors ! ^^) de Mathieu Coudray !L'univers CHAToyant (bon OK, je sors ! ^^) de Mathieu Coudray !L'univers CHAToyant (bon OK, je sors ! ^^) de Mathieu Coudray !
L'univers CHAToyant (bon OK, je sors ! ^^) de Mathieu Coudray !L'univers CHAToyant (bon OK, je sors ! ^^) de Mathieu Coudray !

L'univers CHAToyant (bon OK, je sors ! ^^) de Mathieu Coudray !

Les illustrations enchanteresses de Natacha Bailly...
Les illustrations enchanteresses de Natacha Bailly...

Les illustrations enchanteresses de Natacha Bailly...

BILAN

-> Une seconde édition grandiose, spectaculaire, conviviale, où il fait bon se promener, échanger, rêver... Carrément mieux (personnellement) que la première. En un an, le festival a pris une ampleur phénoménale qui laisse présager un avenir radieux et prometteur. Nul doute qu'Atrebatia a encore d'heureux & beaux jours devant lui.

Encore bravo aux organisateurs, pour le flair, la sélection des artistes présents, la préparation des lieux, les bénévoles présents (et aux petits soins pour les exposants, d'après ce que j'ai pu voir). Bravo pour avoir fait de ce festival une institution arrageoise culturelle, un incontournable qui n'a rien a envier à ces grands festivals. Finalement, Atrebatia symbolise à lui seul les valeurs qui sont si chères à notre belle région, à notre capitale atrébate : convivialité, partage, fraternité, bonne humeur.

La parenthèse enchantée se ferme, mais pas nos cœurs ébahis et rassérénés, nos âmes de rêveurs comblées & choyées !

RDV en 2017 les amis !

Commenter cet article

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...