Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

28 Sep

AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Les Limbes

AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)
AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)

Voilà une anthologie qui renouvelle le genre de l'horreur mais quelque chose de bien ! À tel point que je me devais de rédiger une chronique sur cette série qui est pour moi un véritable coup de cœur tant la qualité est au rendez-vous, et cela dans tous les domaines.

American Horror Story est une série américaine créée par Ryan Murphy & Brad Falchuk (qui ont tous les deux contribué à Nip-Tuck & Glee) actuellement diffusée sur la chaîne américaine FX depuis Octobre 2011.

American Horror Story c'est quoi concrètement ?

AHS se veut être une anthologie horrifique, ce qui veut dire que chaque saison propose une histoire complètement différente. On pourrait être tenté de penser que chaque saison peut être regardée indépendamment des autres et ce dans n'importe quel ordre... sauf que les saisons sont connectées entre elles... (pour savoir en quoi elles le sont, il vous faudra le découvrir par vous-même !) L'autre particularité est qu'un certain nombres d'acteurs ont rempilés sur plusieurs ou toutes les saisons tels que Jessica Lange, Evan Peters & Sara Paulson, qui sont présents sur toutes les saisons (à l'exception de Jessica Lange qui ne devrait pas faire partie du casting de la 5ème saison sauf pour, très certainement, y faire une apparition, d'après certaines rumeurs qui courent depuis l'été 2015). D'autres acteurs ont rejoint le casting de la série sur le tard (Kathy Bates, Angela Bassett et Emma Roberts) et ne semblent pas décidés à quitter le navire en pleine croisière !

Globalement, on peut dire d'AHS qu'elle revisite un peu le folklore américain, les légendes urbaines et propose des personnages hauts en couleurs qui s'inspirent de véritables personnages historiques (Marie Laveau, Charles Manson etc...), avec des flash back historiques récurrents (Chasse aux Sorcières, Colonialisme...). Pour l'heure la série compte 5 saisons avec la toute dernière, Hotel, qui sera diffusée à partir du 7 Octobre 2015 aux USA, et qui comportera la particularité de voir Jessica Lange " remplacée " par la très excentrique artiste aux multiples facettes, Lady Gaga ! Ce qui laisse présager d'une saison incroyable, surtout quand le pitch de base nous indique que la Comtesse Elisabeth Bathory, le mythe du vampirisme & Shining de Stephen King seront un peu les inspirateurs de cette nouvelle saison !

Et l'originalité de cette série tient essentiellement dans le fait qu'elle revisite les codes du genre horrifique en les ré-inventant, très très loin des stéréotypes habituels du genre, maintes fois revus et ressassés ! Si vous aimez qu'un scénario vous mette constamment sur le cul, sans que vous vous attendez à tel ou tel rebondissement, alors laissez-moi vous dire que vous serez fichtrement bien servi avec AHS !

______________________________________________________________________________

- SAISON 1 : AMERICAN HORROR STORY - MURDER HOUSE (2011)

AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)

Le passage obligé du pilote qui inaugure le lancement d'une nouvelle série n'est pas très facile à opérer. Il faut frapper les esprits, donner envie aux gens d'embrayer sur le second épisode, introduire relativement vite les éléments principaux de l'intrigue, susciter l'envie, la peur (ici notamment) et réussir à se démarquer des autres séries pour ne pas perdre l'audimat. Surtout de nos jours où, " Hollywood System " oblige, il faut cartonner d'emblée si on ne veut pas voir sa nouvelle série déprogrammée à l'issue de sa 1ère saison (et cela dans le cas où la saison est diffusée dans son intégralité et non purement & simplement annulée en plein milieu !). Bon, le fait que la série soit une anthologie évite un peu aux scénaristes de distiller d'emblée des pistes pour les saisons à venir, sauf qu'ils ont quand même égrainé des indices et des petites choses qui feront de toutes les saisons qu'elles seront au final interconnectées !

Et avec Murder House, le paris était risqué d'introduire la série avec le thème de la maison hantée, celle où des atrocités ont été commises par le passé... car c'est quand même un thème trop vu et revu, à la limite même de l'indigestion. Et pourtant, Murder House m'a cloué d'emblée...

AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)

LE PITCH :

Murder House se centre autour de la famille Harmon : Ben (le papa psychiatre & volage), Vivien (la maman - au foyer - meurtrie qui tente de surmonter la fausse couche et l'infidélité de son mari) et Violet (l'adolescente torturée & " réceptive " de la famille).

Une petite famille américaine typique qui décide de quitter Boston pour tout reconstruire à Los Angeles, après que Ben ait trompé sa si charmante épouse avec une étudiante minable...

Et puis comme la maison n'était pas chère (4 fois moins le prix du marché) quelle belle affaire !! Hé oui, l'agent immobilier s'est bien gardée de révéler tous les terribles secrets qu'abrite cette maison référencée dans la visite guidée du circuit touristique des maisons de l'horreur hollywoodienne !! Pas étonnant qu'elle ait du mal à se vendre car les propriétaires n'y vivent jamais vraiment bien longtemps...

Très vite, les Harmon réalisent que la maison n'est pas " normale " : fréquemment dérangés par la voisine Constance, mère d'une petite trisomique qui n'arrête pas de s'introduire dans la maison pour y " jouer " avec ses amis, ils doivent faire face aux premières révélations : les derniers propriétaires (un couple de gays) se sont fait sauvagement assassiner dans la maison, un soir d'Halloween... Puis c'est au tour d'une étrange femme de ménage (prétendument habituée des lieux) de se faire engager par les Harmon... Les hallucinations commencent alors, à moins que ce ne soit la maison (et ses nombreux habitants) qui tente de communiquer avec les vivants..., ce qui n'est pas pour déplaire à Violet, qui semble bien être la seule à apprécier le confort de cette immense maison.

Une petite famille si " charmante "...

Une petite famille si " charmante "...

Un casting " d'enfer " !!!

Un casting " d'enfer " !!!

Ne vous fiez pas à la photo...

Ne vous fiez pas à la photo...

Ah... ce Zachary Quinto : un vrai bout-en-train !!! (Et il n'a pas fini de nous scotcher celui-là !!! =D )

Ah... ce Zachary Quinto : un vrai bout-en-train !!! (Et il n'a pas fini de nous scotcher celui-là !!! =D )

Et voilà le " charmant " théâtre des évènements !! N'avez-vous pas envie d'y emménager ?

Et voilà le " charmant " théâtre des évènements !! N'avez-vous pas envie d'y emménager ?

MA NOTE : 5/5

Même si à l'issu du premier épisode je n'étais pas franchement convaincue par la petite famille Harmon j'ai malgré tout été subjuguée par les personnages secondaires, et cette envie d'aller plus loin. Avec le second épisode, j'ai été totalement acquise à la cause AHS !

Même si les manies des Harmon sont agaçantes, on réalise vite qu'ils ont de terribles secrets à cacher et que la maison se joue d'eux, les teste pour les confronter à leurs peurs. Libres à eux de réussir ce " test " quasi initiatique ou de lâcher prise et d'être avalé par les murs, sans sommation.

On regrettera juste de ne pas voir d'avantage Zachary Quinto et Sara Paulson.

Malgré ma note " Murder House " reste la saison que j'ai le moins aimé, tant les autres saisons se surpassent les unes et les autres ! Cette " pointe de détail " est sans doute due en grande partie à la thématique, c'est une question de goût et de préférence. Néanmoins, il faut insister sur l'originalité des rebondissements, qui font de cette saison une revisite parfaite du mythe de la maison hantée ! Le clins d'œils aux classiques du genre sont très nombreux et en feront rire beaucoup, je n'en doute point.

________________________________________________________________________________

- SAISON 2 : AMERICAN HORROR STORY : ASYLUM (2012)

AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)

LE PITCH :

Nous quittons notre époque pour opérer un petit saut dans le passé : 1964 - Asile de Briarcliff.

Quelques flash back de notre époque nous montrerons un jeune couple de mariés, Léo (interprété par le chanteur des Maroon 5, Adam Levine - en tant que guest-star) et Teresa, à la recherche de sensations fortes et faisant la tournée des lieux abandonnés les plus effrayants du pays. Pas de bol, l'asile psychiatrique abandonné ne l'est pas tant que ça, et le couple, inconscient, aura vite fait de réveiller ce qui ne faisait juste qu'y sommeiller.

Retour en 1964 : Briarcliff est devenu la propriété de l'Eglise. Ancien hôpital qui soignait les tuberculeux, le clergé décide d'y accueillir les malades mentaux, envoyés également par la Police. Au même moment, alors qu'un tueur en série, surnommé Bloody Face, sévit dans les environs, le jeune Kit Walker voit sa femme disparaître littéralement sous ses yeux et se retrouve accusé des meurtres & mutilations de jeunes femmes attribués à Bloody Face. Interné à Briarcliff manu militari il va attirer la curiosité d'une journaliste intrépide et lesbienne, Lana Winters, bien décidée à rédiger un article accablant sur les pratiques plus que douteuses observées au sein de l'établissement psychiatrique. Malheureusement, alors qu'elle pensait jouer un double jeu, les repérages de Lana se retournent violemment contre elle car à cette époque-là l'homosexualité était considérée comme un péché, déjà, mais surtout comme une maladie psychiatrique. Lana, enfermée et retenue prisonnière contre sa volonté, va donc pouvoir observer le système au plus près... Système administré d'une main de fer par la Sœur Jude aidée de la Sœur Mary-Eunice, une jeune nonne à qui on donnerait le Bon Dieu sans confession (hum... hum...).

L'équipe est encadrée par le Prêtre Thimoty Howard (interprété par Joseph Fiennes) et un docteur au passé trouble, Arthur Arden (interprété par James Cromwell), que la journaliste Lana Winters accuse de commettre des actes répréhensibles sur des patients qui lui serviraient de cobayes dans le but d'expériences abominables...

Le Mal à l'état pur sévit entre ces murs, et pour les nouveaux arrivants il va vite falloir apprendre le règlement car les châtiments sont bien pires qu'un simple isolement : électrochocs, hydrocution et un petit rendez-vous avec le Docteur Alden, en privé...

Mais avant, vous voudrez peut-être écouter un peu de musique ? L'hymne (entêtant) de Briarcliff, celui que les patients doivent se farcir à longueur de journée (et en boucle) dans la salle commune :

Une belle brochette de barges...
Une belle brochette de barges...

Une belle brochette de barges...

Dans Asylum, ce qui frappe davantage que dans Murder House, c'est bien cette galerie de personnages absolument incroyables !!!

Un petit échantillon ci-dessous :

- Pepper :

Une microcéphale (injustement enfermée, comme beaucoup d'autres, car différente). Malgré son handicap, Pepper est loin d'être la folle furieuse que les nonnes voudraient bien nous faire croire. D'ailleurs, Sr Jude l'a bien compris... Bien que personnage secondaire, Pepper reviendra dans un rôle plus important dans la 4ème saison, avec quelques révélations sur son passé et les véritables raisons de son enfermement à Briarcliff...

AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)

- " La Sainte Trinité de Briarcliff " :

Composée de Monseigneur Timothy Howard, de Sœur Jude et du Docteur Arthur Alden (plus connu sous le nom de Hans Gruper). En ce qui concerne le personnage du Docteur, incarné par James Cromwell (plus flippant que jamais) sachez que vous le retrouverez également dans la 4ème saison de AHS, pour un petit flashback assez édifiant sur son passé très trouble... Un homme à la dualité perverse et folle, fasciné par la science & le progrès, quitte à violer les lois de la nature et à jouer une espèce de Docteur Frankenstein bis !

Pour ce qui est du personnage central de la série, Jude/Judith, incarnée par la magnifique Jessica Lange qui fait plus que simplement crever l'écran, j'y reviendrai plus en détail plus bas...

Joseph Fiennes, Jessica Lange & James Cromwell, un trio bien étrange...

Joseph Fiennes, Jessica Lange & James Cromwell, un trio bien étrange...

- Le bras-droit de Sœur Jude : Mary-Eunice

Il est clair que la nonne en voit de toutes les couleurs dès le départ. Et oui, la directrice de Briarcliff a une vision, un rêve concernant l'établissement dont elle a la charge, et rien ne saurait le remettre en cause. Quiconque lui manque de respect ou se dresse sur son chemin se verra remis à sa place, quitte à user de la force.

Mais un patient bien particulier va venir tout remettre en cause, insidieusement... en cela, Mary-Eunice sera aux premières loges... elle, le fantasme du Docteur Alden, le seul écrin de pureté de Briarcliff dont l'innocence sera très vite pervertie par la noirceur qui règne dans l'asile...

La nonne Mary-Eunice, interprétée par Lily Rabe...

La nonne Mary-Eunice, interprétée par Lily Rabe...

- Deux des patients détenus contre leur volonté... Lana Winters & Kit Walker.

Deux personnages auxquels on a pas trop de mal à s'attacher, et cela, quoi qu'ils fassent...

AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)
AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)

- Le psy :

Que serait un asile sans son psychiatre attitré ?

Si le personnage joué avec délice par le très talentueux Zachary Quinto, le Docteur Oliver Thredson, n'est pas un officiel de Briarcliff, il va très vite prendre de l'importance en jouant l'incruste. Oui, le Dr Thredson vient à Briarcliff uniquement sur ordre du juge dans l'attente du procès de Kit Walker, afin de déterminer s'il est vraiment fou ou s'il pourra aller griller sur la chaise électrique, puisqu'on dit de lui qu'il serait le terrifiant Bloody Face...

Ah, Thredson... quel délicieux personnage !!!

Le psychiatre qu'on rêverait toutes (et peut-être tous) d'avoir !
Le psychiatre qu'on rêverait toutes (et peut-être tous) d'avoir !

Le psychiatre qu'on rêverait toutes (et peut-être tous) d'avoir !

- Un guest de grand renom !

Qui ne connaît pas Ian McShane ?

Ses quelques apparitions, pour l'épisode spécial " Noël " sont un pure délice !!!

Jouant le rôle de Leigh Emerson, un tueur fou qui aimait se déguiser en Père Noël, il n'a connu de Briarcliff que l'isolement, après avoir manqué de respect envers Sœur Jude lors de son arrivée. Mais une aide inopinée va lui permettre de revoir la lumière du jour et de se venger...

Qui veut des cadeaux ? C'est Noël !!!

Qui veut des cadeaux ? C'est Noël !!!

- Le Bloody Face :

Tout comme " Mais où est Charlie ? " vous vous demanderez " Mais qui est vraiment Bloody Face ? " et " Mais pourquoi est-il si méchant ? "

La réponse est simple : parce que ! Tout simplement.

Comme tous les psychopathes, le petit Bloody Face n'a pas connu sa mère... et de fil en aiguille... vous connaissez la chanson !

Retenez juste que vous ne le verrez pas du tout venir le petit Bloody Face !! :p

Le seul designer qui ne travaille exclusivement qu'avec de la peau humaine (féminine de préférence) !

Le seul designer qui ne travaille exclusivement qu'avec de la peau humaine (féminine de préférence) !

MA NOTE : 5/5

Pour beaucoup, " Asylum " est la meilleur saison. Ma foi, oui, je suis assez d'accord même si ma préférence va pour une autre saison.

Le scénario est vraiment énorme et nous ballade dans divers thématiques : les expériences scientifiques à la limite du contre-nature, les extraterrestres, la possession par le Diable, la lutte du Bien contre le Mal, et la séparation entre raison & folie... la déchéance humaine : comment l'atteint-on ? Jusqu'où va notre propre seuil de tolérance ?

Jessica Lange prend du galon, de même que Sarah Paulson que je trouvais un peu mise en retrait dans la saison précédente. Oui, on est bel et bien dans un lieu de perdition pour aliénés, mais on se demande constamment où est le vrai dans tout cela ? C'est avec cette seconde saison qu'on réalise la très grande qualité de l'ensemble, (pour celles & ceux qui en douteraient encore après avoir vu " Murder House ").

_______________________________________________________________________________

- SAISON 3 : AMERICAN HORROR STORY : COVEN (2013)

AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)
AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)

LE PITCH :

Pour cette troisième saison, les scénaristes-producteurs souhaitaient quelque chose de plus glamour, sexy et féminin. Quoi de mieux que de revisiter l'histoire de la sorcellerie en Amérique ? Plus précisément, l'action prend place dans la Nouvelle-Orléans, de nos jours. Nous suivons une école pour jeunes sorcières, destinées à leur apprendre à maîtriser leurs pouvoirs car les sorcières sont une espèce en voie de disparition. L'école a donc également pour vocation de les protéger puisqu'elles sont une espèce rare. L'institution est dirigée par la douce Sarah Paulson qui incarne Cordelia Foxx, la fille de la Suprême (la Reine des sorcières si je puis dire) que joue la divine Jessica Lange. La Suprême, justement, n'a en tête que les privilèges associés au titre, puisqu'elle se montre relativement absente de ses responsabilités. Elle n'est que vanité, égocentrisme et égoïsme (avec une petite touche de perversion tout de même).

Zoe Benson est une jeune ado qui tue malencontrueusement son petit-ami avec qui elle venait de commencer à faire l'amour... trop de pouvoir en elle, qu'elle n'arrive pas à canaliser.

Elle rejoint donc l'école de sorcières de la Nouvelle-Orléans, qui ne compte pas beaucoup d'élèves...

La Suprême (à gauche) suivie de la nouvelle génération de sorcières pour une petite visite guidée...

La Suprême (à gauche) suivie de la nouvelle génération de sorcières pour une petite visite guidée...

Coven fait aussi pas mal d'aller-retours vers le siècle dernier (les années 1830) et aussi dans les années 1950-1960. On sera témoin de la guerre déclarée entre la sorcellerie et le vaudou, dont la reine n'est autre que la grande Marie Laveau, une immortelle qui a juré la perte de la Suprême Fiona Good. L'esclavage est aussi abordé avec le personnage joué par la grande Kathy Bates, la Comtesse Delphine Lallory, une esclavagiste un peu beaucoup cinglée qui avait un grand attrait pour le sang frais en guise de crème hydratante.

Les sorcières en herbe ne sont pas en reste, certaines d'entre elles joueront les apprenties Dr Frankenstein en ramenant à la vie un jeune homme accidentellement tué au cours d'une vendetta.

Des sorcières bien badass comme on aime !
Des sorcières bien badass comme on aime !Des sorcières bien badass comme on aime !

Des sorcières bien badass comme on aime !

Il y aurait énormément de choses à dire sur Coven, une saison qui a eu moins de succès parmi la gent masculine, peut-être parce que la saison est très féminine et nous montre toute une galerie de femmes très fortes, et que les hommes en prennent plein leur grade. C'est même à se demander à quoi ils peuvent bien servir, si ce n'est à foutre le bordel...

Enfin une série qui nous montre aussi autre chose que des sorcières de pacotilles comme Ma Sorcière Bien Aimée, Charmed, Buffy contre les Vampires ou encore Dangereuse Alliance...

Et d'avoir opposé Vaudou contre Sorcellerie, c'était brillant. Deux sciences-sœurs mais qui sont également ennemies... énormément de potentiel et des actrices magnifiées par le scénario, la mise en scène ainsi que la réalisation.

Misty Day, une nécromancienne pas comme les autres !

Misty Day, une nécromancienne pas comme les autres !

Lily Rabe a sans doute, volontairement, été mise en pleine lumière avec le rôle de la magnifique Misty Day, une sorcière nécromancienne !! D'ordinaire, quand on parle de la nécromancie, on pense toute de suite à la magie noire, à la manipulation de ce qui est mort. Or, Misty Day est la sorcière la plus lumineuse, céleste, qui soit ! Tantôt bohème, tantôt hippie, elle se rapproche plus de la sorcière blanche, pratiquant la Wicca sauf qu'ici Misty Day vit dans le Marais et soigne avec la boue et ce que la nature lui offre. Depuis toute petite elle a toujours eu ce pouvoir, comme de ramener un oiseau tombé du nid mortellement, à la vie. Découverte par des puritains obsédés par la religion, elle a été comme beaucoup de ses consœurs brûlé vivante... mais elle est revenue d'entre les morts... et elle est bien déterminée à trouver enfin sa tribu, sa famille.

MA NOTE : 5/5

Une véritable réussite, on quitte momentanément les ténèbres glauques pour les ténèbres glamours des sorcières. Détrompez-vous, la série est toujours aussi effrayante, si ce n'est plus. La mise en lumière n'est qu'un artifice pour mieux vous attirer dans le piège et vous tromper.

C'est indéniablement ma saison préférée car elle pose la femme comme une créature supérieure aux hommes, maîtresse de son destin, forte, capable de se débrouiller seule. Beaucoup de thématiques sont abordées dans cette saison : les relations mères-filles, l'inceste, l'esclavage, la folie meurtrière, l'expérience de la mort et du retour à la vie, la marginalité, les chasseurs de sorcière, les morts-vivant, le rapport femme-nature, le culte Vaudou...

Les actrices sont absolument géniales, Jessica Lange arrive une fois encore à se surpasser, nous livrant une femme froide, calculatrice, manipulatrice, perverse mais d'une telle fragilité bien que toute puissante de par son statut de sorcière suprême. Les rebondissements pleuvent littéralement d'épisodes en épisodes, ne donnant aucun répit au spectateur. J'ai vu des critiques assez négatives quand au fait que la saison était relativement ennuyante. Il ne suffit pas de faire du gore ou encore du dégueulasse pour faire d'un épisode quelque chose de captivant. Cette saison est peut-être plus cérébrale mais elle n'en reste pas moins spectaculaire et efficace. Après, les misogynes n'apprécieront sans doute pas, à n'en pas douter mais bon, on s'en moque un peu à vrai dire !

_________________________________________________________________________________

- SAISON 4 : AMERICAN HORROR STORY : FREAK SHOW (2014)

AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)

LE PITCH :

Retour dans le passé cette fois, plus précisément en 1952 en Floride, dans la petite ville de Jupiter où le cabinet de curiosités d'Elsa Mars a élu domicile dans une immense pâture. Il s'agit bien évidemment d'une foire de monstres & autres artistes de cirque. L'une des dernières de tout le pays. Simultanément à la présence de la troupe " monstrueuse " itinérante des assassinats ont lieu et tout porte à croire qu'un monstre sévirait en ville sous les traits d'un odieu psychopathe. À moins qu'un clown solitaire n'ait décidé d'opérer une folle vendetta meurtrière.

Détestés par les populations en général, du fait de leurs différences et de leurs apparentes " monstruosités " les Freaks (ou les monstres) doivent lutter avec force pour survivre.

Tout comme le bon vin, AHS se bonifie de saison en saison. La composante dramatique se renforce avec le choix du thème retenu dans Freak Show : les monstres de foire. Sujet quelque peu oublié, qui a toujours mis les humains dits " normaux " mal à l'aise, le thème des monstres de foire semble bien futile aux yeux des humains qui réagissent toujours avec cruauté à leur égard. Après tout, ne sommes-nous pas tous des " créatures de Dieu " ? Ne nous aurait-il pas fait à son image ? Pourquoi tant de haine ? Tant de cruauté ? De méchanceté ? Qui sont les vrais monstres ? Voilà des questions que développent avec brio Freak Show, tout en nous offrant des performances remarquables effectuées par de véritables " Freaks " si j'ose dire, performances qui n'en sont que plus poignantes. Et que dire des handicaps qui ne sont pas visibles au premier abord ? Des blessures qui ne se refermeront jamais ?

Parallèlement à l'arrivée des monstres en ville, des meurtres ont lieu, atroces, sauvages et barbares. Petit à petit un danger, à plusieurs visages, se rapproche de la troupe, jusqu'à les toucher personnellement. La famille doit donc resserrer ses liens et se serrer les coudes, coûte que coûte. Mais peut-on vraiment faire confiance à chaque membre de sa famille ? Des traîtres n'ont-ils pas tissé leur piège fatal ?

Une partie du casting de ce Freak Show.

Une partie du casting de ce Freak Show.

S'il y a une chose plus qu'évidente dans cette quatrième saison, c'est bien la remarquable galerie de personnages, plus dense que jamais !

Un petit échantillon (non exhaustif, bien entendu) :

- Les (vrais) Freaks :

AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)

Ils ne sont pas tous représentés sur la photo ci-dessus, mais ils ne déméritent pas pour autant. Et il y en a un, en particulier, qui nous a quitté il y a quelques mois, accidentellement et prématurément, à qui nous nous devons de rendre hommage : Ben Woof.

Ben Woof (à droite) interprète de Meep (à gauche)

Ben Woof (à droite) interprète de Meep (à gauche)

- " Ma Petite " , interprétée par Jyoti Amge

Jessica Lange avec " Ma Petite "

Jessica Lange avec " Ma Petite "

Comment ne pas s'attendrir face à une petite poupée aussi attachante ? Elle est la mascotte de la troupe, et " le monstre préféré " d'Elsa Mars (interprétée par Jessica Lange).

- Paul, l'homme otarie :

Paul (interprété par Mat Fraser)

Paul (interprété par Mat Fraser)

Quelques Freaks : (de gauche à droite) Amazon Eve (Erika Ervin, une femme transgenre mesurant plus de 2 mètres), Ma Petite ( Jyoti Amge), Jimmy Darling (Evan Peters) et Paul ( Mat Fraser)

Quelques Freaks : (de gauche à droite) Amazon Eve (Erika Ervin, une femme transgenre mesurant plus de 2 mètres), Ma Petite ( Jyoti Amge), Jimmy Darling (Evan Peters) et Paul ( Mat Fraser)

- Twisty, le clown

Entre tragique et effroi, un personnage très atypique, il faut le souligner !

John Carroll Lynch interprète Twisty le clown
John Carroll Lynch interprète Twisty le clownJohn Carroll Lynch interprète Twisty le clown

John Carroll Lynch interprète Twisty le clown

- Mystic Esmeralda (Maggie)

Une bonne foire ne se passe jamais d'une " bonne " diseuse de bonne aventure !

Avec Mystic Esmeralda ils risquent fort d'être bien servi...

Après " Coven " on retrouve Emma Roberts dans un nouveau rôle

Après " Coven " on retrouve Emma Roberts dans un nouveau rôle

- Chester, le marionnettiste

Un guest de fin de saison, à la prestation étonnante !

Neil Patrick Harris dans un registre inhabituel...

Neil Patrick Harris dans un registre inhabituel...

- Les excentriques Gloria & Dandy Mott :

Dans la famille Mott, on se reproduit, depuis des générations, entre membres de la même famille, histoire de ne pas perdre fortune & biens.

Gloria l'a bien compris, même si feu son époux était atteint d'un mal mystérieux que son fils, Dandy, semble bien avoir contracté également.

Selon vous, jusqu'où est prête à aller une mère pour protéger son fils, coûte que coûte (même si ce dernier est fou à lier) ?

Plus ils ont d'argent et plus ils font peur !

Plus ils ont d'argent et plus ils font peur !

Dandy Mott, le fils à papa qui rêve d'être un artiste... et qui s'ennuie beaucoup !

Dandy Mott, le fils à papa qui rêve d'être un artiste... et qui s'ennuie beaucoup !

MA NOTE : 5/5

Rien à redire, une fois encore. Tous les ingrédients qui font de AHS une véritable pépite d'originalité sont à nouveau réunis. Poignant, dramatique, caustique, noir, la thématique nous permet de revoir une période de l'histoire américaine un peu tombée en désuétude. Il est également plaisant d'observer des connexions avec " Asylum ".

Ici les thèmes de la monstruosité, de la différence, de la famille, du snuff movie, de la vie d'artiste, de la cruauté, des tares génétiques (physiques comme psychiques), du show business, de la recherche de la normalité sont développés.

On a plaisir à redécouvrir nos acteurs fétiches, de même que les petits nouveaux.

Le scénario est en béton, encore une fois.

Le seul bémol, et il servira de bémol pour l'ensemble des 4 saisons, c'est l'omniprésence de la cigarette. Dans presque chaque scène, de la série, il y a toujours quelqu'un avec la clope au bec, et en grande majorité il s'agit de notre chère Jessica Lange. Certes, c'est glamour mais la cigarette tue, surtout à un tel régime ! ^^

______________________________________________________________________________

J'aimerais maintenant insister sur quelques acteurs dont les rôles (récurrents) m'ont marqué et méritent, à ce titre, d'être souligné.

- Jessica Lange

On ne la présente plus, elle est l'icône d'AHS par excellence, son égérie et elle a récolté bon nombre de prix & récompenses pour ses 4 prestations dans la série qui a redonné un nouveau souffle à une carrière pourtant déjà bien remplie.

Jessica Lange dans AHS c'est 4 portraits de femmes : fortes, intransigeantes, opportunistes, vénales, froides, narcissiques mais avec des nuances.

Dans Murder House, Constance est une mère de famille qui fait tout ce qu'elle peut pour retrouver sa maison et protéger sa progéniture. Une lionne prête à tout pour cela... mais qui a commis des erreurs et cherche à se racheter, malgré ses faiblesses manifestes.

Dans Asylum Judith a connu la gloire du show business avant de sombrer dans l'alcool et la déchéance. Alors qu'elle était sur le point de tout perdre elle a retrouvé un nouveau sens à sa vie à travers la servitude de Dieu. Mais ses vieux démons ne sont pas exorcisés pour autant. Malgré une apparence de femme intransigeante, de directrice régnant sur son petit royaume avec une main de fer, Jude est une femme brisée, en quête de rédemption. Et c'est dans les ténèbres les plus opaques qu'elle trouvera cette paix si longtemps recherchée.

Dans Coven, Fiona Good est la sorcière suprême, celle qui a tous les pouvoirs. Mais après une vie d'excès à dédaigner ses responsabilités de matriarche, de mère, la réalité la rattrape : la vieillesse et le tarissement de ses pouvoirs au profit de celle qui lui succèdera bientôt. Mais Fiona s'accroche au pouvoir quitte à tuer, trahir qui elle pourra tant que cela lui donne un peu de répit, même minime. Fiona est une femme vénale, tentatrice, séductrice, avide de pouvoir, de contrôle, rigide, froide,antipathique... mais est-ce que les liens du sang et de la communauté peuvent encore la sauver ? Face à la menace que représente un ennemi ancestral bien déterminé à éradiquer les sorcières une bonne fois pour toute, Fiona peut-elle rassembler la communauté des sorcières pour le combat final ?

Enfin, dans Freak Show, Elsa Mars est une artiste allemande expatriée avant la seconde guerre mondiale. Elle a voulu tenter sa chance à Hollywood, sans jamais vraiment crever l'écran. C'est en créant sa troupe de monstres de foire qu'elle semble avoir trouvé un véritable but. Mais la soif de reconnaissance est toujours là... quels terribles secrets cache la diva matriarche ? Aime-t-elle vraiment ses monstres ou ne représentent-ils qu'une source de profit intarissable ?

AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)
AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)
AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)
AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)
AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)

Mais les prestations de Jessica Lange valent aussi pour les scènes magistrales de chant sur les saisons 2 et 4 !

Un petit florilège !

- Sarah Paulson

Autre actrice à être présente dans toutes les saisons (1 à 5 pour l'instant), elle illumine l'écran de sa présence, en particulier dans Asylum & Freak Show dans l'interprétation convaincante de sœurs siamoises, Bette & Dot.

Dans Murder House on n'a pas vraiment le temps de la découvrir avec le rôle de la médium.

Par contre dans Asylum elle se rattrape dans le rôle de la journaliste lesbienne prête à tout pour pondre l'article de sa vie, celui qui lui vaudra le Nobel, Lana Winters.

Sa prestation de Cordelia Good/Foxx, la fille introvertie de la Suprême dans Coven, est aussi mémorable.

AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)
AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)
AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)

- Evan Peters

Le benjamin de la bande fait aussi partie des quelques privilégiés à faire partie du casting de l'intégralité de la série.

Si ses rôles sont au début quelque peu stéréotypés et plus " convenus " il brille vraiment dans Freak Show dans le rôle de l'homme aux pinces de homard.

De haut en bas : Tate Langdon (saison 1), Kit Walker (saison 2), Kyle Spencer (saison 3) et Jimmy Darling (saison 4)
De haut en bas : Tate Langdon (saison 1), Kit Walker (saison 2), Kyle Spencer (saison 3) et Jimmy Darling (saison 4)
De haut en bas : Tate Langdon (saison 1), Kit Walker (saison 2), Kyle Spencer (saison 3) et Jimmy Darling (saison 4)
De haut en bas : Tate Langdon (saison 1), Kit Walker (saison 2), Kyle Spencer (saison 3) et Jimmy Darling (saison 4)

De haut en bas : Tate Langdon (saison 1), Kit Walker (saison 2), Kyle Spencer (saison 3) et Jimmy Darling (saison 4)

- Angela Bassett :

Elle rejoint le casting de la saison 3, Coven, et sera présente jusqu'à la 5ème saison au moins.

Reine du Vaudou avec Marie Laveau, Angela Bassett est très convaincante dans le rôle de la grande prêtresse du vaudou, ennemie jurée des sorcières.

Dans Freak Show elle nous offre un rôle plus léger mais néanmoins assez badass, en incarnant une femme hermaphrodite dotée de 3 seins, Desiree Dupré, qui évolue, en fin de saison, en héroïne façon Tarantino...

Nous la retrouverons dans Hotel dans le rôle de Ramona Royale... une artiste quelque peu dépravée...

AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)
AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)
AMERICAN HORROR STORY, Saisons 1 à 4 (2011-2014)

- Kathy Bates

Une immense actrice qui rejoint le casting d'AHS, et pas des moindres, ça a de quoi faire saliver le public, surtout quand c'est Madame Bates elle-même !

Contesse assoiffée de sang et d'esclaves ramenée d'outre-tombe et réduite à son tour, dans le monde moderne, à l'esclavage, tête de turc de la grande reine vaudou, Delphine Lallory n'a pas une vie facile.

Puis dans Freak Show elle nous offre un rôle de mère protectrice, poignante et généreuse, avec celui de la femme à barbe, Ethel Darling, la mère de l'homme aux pinces de homard, Jimmy Darling.

On la retrouvera très bientôt dans la 5ème saison en tant que réceptionniste rigide de l'hôtel. Le moins qu'on puisse dire c'est que ça promet du lourd !!!

Delphine Lallory (Coven) et Ethel Darling (Freak Show)Delphine Lallory (Coven) et Ethel Darling (Freak Show)Delphine Lallory (Coven) et Ethel Darling (Freak Show)

Delphine Lallory (Coven) et Ethel Darling (Freak Show)

- Denis O'Hare :

Comment ne pas jubiler en retrouvant celui qui incarnait avec une délectable perversité, le roi des vampires de Louisiane dans l'excellente série True Blood ?

Dans Murder House il endosse le rôle du bouillonnant Larry Harvey, quelque peu obsédé par la maison et le feu...

Il revient dans la saison 3 en tant que majordome de l'école des sorcières, Spalding, dévoué à la Suprême corps & langue... (un majordome muet ça peut être sympa...)

Enfin, dans Freak Show il joue le rôle de Stanley, escroc et collectionneur de phénomènes de foire, mais également lui-même phénomène de foire à propos d'une certaine partie de son anatomie...

Il sera également de la partie dans Hotel...

De gauche à droite : Larry Harvey (un transfuge de Double-Face), Spanding et Stanley.De gauche à droite : Larry Harvey (un transfuge de Double-Face), Spanding et Stanley.De gauche à droite : Larry Harvey (un transfuge de Double-Face), Spanding et Stanley.

De gauche à droite : Larry Harvey (un transfuge de Double-Face), Spanding et Stanley.

- Frances Conroy

Une très grande actrice qu'on retrouve dans les 4 premières saisons d'AHS dans des rôles de femmes assez intéressants...

Dans Murder House elle incarne l'un des visages de la bonne de la maison, Moira O'Hara, qui a un passé très lourd...

Puis dans Asylum elle est la magnifique ange de la Mort...

Dans Coven, nous la retrouvons jouant une sorcière siégeant à l'Assemblée, Myrtle Snow.

Enfin, dans Freak Show elle est la mère un peu barrée de Dandy Mott, femme de très bonne famille consanguine...

De haut en bas : Moira O'Hara, l'Ange de la Mort, Myrtle Snow et Gloria Mott
De haut en bas : Moira O'Hara, l'Ange de la Mort, Myrtle Snow et Gloria MottDe haut en bas : Moira O'Hara, l'Ange de la Mort, Myrtle Snow et Gloria Mott
De haut en bas : Moira O'Hara, l'Ange de la Mort, Myrtle Snow et Gloria MottDe haut en bas : Moira O'Hara, l'Ange de la Mort, Myrtle Snow et Gloria Mott

De haut en bas : Moira O'Hara, l'Ange de la Mort, Myrtle Snow et Gloria Mott

Et bien voilà, cet article touche à sa fin. Il ne cherche pas à dresser le bilan complet d'une série, mais juste à la présenter. Je n'ai pas pour habitude de chroniquer de séries sur le blog, mais de par son originalité ainsi qu'avec les très nombreuses références, je l'ai trouvé très inspirante. Un univers qui a sa place ici bas.

La série est loin d'être terminée, il ne restera plus qu'à voir ce que donnera le " remplacement " de Jessica Lange par Lady Gaga... il sera très intéressant, à n'en pas douter.

Néanmoins, Jessica Lange n'exclue pas revenir dans la série, si le scénario lui parle. Alors, messieurs les scénaristes, j'espère que vous avez entendu le message, parce qu'on a tous envie de retrouver notre nouvelle icône de l'horreur & de la noirceur !

" See you soon ! "
" See you soon ! "

" See you soon ! "

Commenter cet article

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...