Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

25 Jul

" Le Fils de la Lune " (Le Puits des Mémoires - Tome 2), Gabriel Katz, 2012

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Alcôves

" Le Fils de la Lune " (Le Puits des Mémoires - Tome 2), Gabriel Katz, 2012

" Fuyant le royaume d'Helion où leur tête est mise à prix, Nils, Karib et Olen s'embarquent pour les terres glacées de Woltan, sur les traces de leur identité.

Pourquoi ont-ils assassiné le plus puissant roi du monde ? Dans leur quête de vérité, ils vont découvrir un royaume fascinant, colossal, aux frontières des contrées barbares.

Mais leurs poursuivants n'ont pas abandonné la traque...

Pour les fugitifs sans mémoire, c'est l'heure des révélations et de la plongée dans le Grand Nord, où leur vie ne tient qu'à un fil. "

S'agissant de la cinquième chronique consacrée à l'un des ouvrages rédigés par Gabriel Katz, nul besoin de présenter l'auteur et d'insister, une fois encore, sur son indéniable talent narratif !

Le Fils de la Lune démarre sur les chapeaux de roue, reprenant l'intrigue là où nous l'avions laissé lors de la fin de La Traque.

Nos trois fugitifs amnésiques quittaient alors Helion à bord d'une barque, pourchassés sans relâche par les Cavaliers de Cristal et leur étrange chef, un certain Fils de la Lune...

Olen, Nils et Karib sont donc parvenus à traverser l'océan pour accoster, après une longue et périlleuse traversée glaciale, à Woltan, le territoire tristement célèbre pour être celui où nos trois fugitifs auraient assassiné le roi. Aussitôt arrivent-ils sur le plus grand port du territoire que la traque reprend, l'Albinos les attend de pied ferme. Quel autre choix sinon celui, une nouvelle fois, de se dissimuler et de s'engager dans une compagnie de mercenaires, la célèbre compagnie des Narvals. Ainsi, ils trouvent là la couverture idéale pour continuer leur quête : trouver qui ils sont. Mais très vite, il s'avère qu'ils ont fait fausse route concernant les identités qu'ils pensaient avoir oublié. Ils ne sont pas les trois fugitifs recherchés dans tous les territoires ! Et s'ils étaient bien plus renommés qu'un vulgaire mage de combat, un champion d'arène et un assassin/dresseur de chevaux & lanceurs de couteaux ? Et si la vérité était bien plus terrible ?

Pour un second tome, le rythme est sensiblement bien différent du premier. L'intrigue étant déjà posée, on ne s'encombre pas de palabres inutiles. Si la traque reprend dans les premiers chapitres, on s'éloigne radicalement des traques incessantes du premier tome. Un rebondissement complètement inattendu survient alors que nos trois fugitifs, sous couvert des uniformes des Narvals, visitent la bibliothèque royale de Woltan, toujours dans l'optique de comprendre un peu plus le sort du Puits des Mémoires - celui-là même qu'on leur a infligé et qui est la source de leur amnésie. À partir de là, la vie de Nils, Olen et Karib change du tout au tout, surtout pour les deux derniers qui découvrent enfin leur véritable identité, des plus surprenantes. S'ils vont être séparé, tout en restant cependant en contact, cacher leur amnésie va se révéler plus compliquer et dangereux que prévu pour Olen et Karib. Le jeu des apparences et le quotidien des hommes de pouvoir n'est pas de tout repos, surtout lorsque chaque personne de l'entourage peut se révéler être un(e) traître(sse) en puissance. À qui se fier ? En qui placer sa confiance ? Comment dissimuler l'impensable, l'amnésie ? Comment réagir lorsqu'on découvre celui qu'on était censé être avant le Puits des Mémoires, et qui est aux antipodes de celui qu'on est devenu après toutes ces aventures dangereuses ? Comment lutter pour rester en vie tandis que les Cavaliers de Cristal, le roi de Woltan, le roi des Terres de Cristal, l'Albinos complotent en sourdine pour vous détruire ? Car le retour d'Olen et Karib, disparus mystérieusement un an plus tôt - disparition ignorée de la population - est tout sauf discret. Tout en observant à distance et en œuvrant dans l'ombre, les ennemis-comploteurs voient tout. Rien ne peut échapper à leur regard impitoyable malfaisant. Et nous, pauvres lecteurs, en sommes réduits à nous demander pourquoi tant de haine ? Pourquoi Nils, Olen et Karib auraient-ils assassiné le roi de Woltan, s'ils sont bien les vrais coupables ?

Car une chose est sûre après avoir terminé Le Fils de la Lune, beaucoup de questions restent en suspens, des questions que le tome 3, Les Terres de Cristal, éclaireront à coup sûr.

En parlant de " Fils de la Lune ", cet énigmatique chef des Cavaliers de Cristal, des guerriers réputés être les meilleurs du monde, on ne peut que s'interroger sur ce personnage tout au long du roman. Jusqu'à la dernière phrase, je me demandais sans cesse pourquoi Gabriel Katz avait choisi ce titre alors qu'au final on apprenait pas grand chose sur cet homme qui est sensé être l'égal des dieux, une légende même (et qui en réalité n'en impose pas beaucoup, en dehors de son armure et son casque ailé...).

En découvrant l'ultime phrase, je me suis écriée : " Ah bah putain !!! "

Décidément, Gabriel Katz n'a pas son pareil dans l'art de nous pondre des fins " what the fuck " !!

Déjà pour la révélation ultime, mais pour l'un de nos trois héros victime de quelque chose de pas cool et qui oscille entre la vie et la mort... comme la fin du premier tome d'AETERNIA, La Marche du Prophète (tiens, comme par hasard !!!).

< EXTRAITS >

" Le chien retrouva la trace des fugitifs quelque part au nord d'Oster. Le quadrillage de la capitale lui avait fait perdre plusieurs jours, au grand désespoir de son invocateur. Car les molosses noirs avaient une faiblesse : l'odeur des morts brouillait leur flair, se confondant avec celle des marques nécromantiques, ouvrant une multitude de fausses pistes. Il y avait à Oster des dizaines de croque-morts et d'embaumeurs, sans parler des cadavres abandonnés aux rats dans les ruelles des bas quartiers. La population d'Oster avait assisté, médusée, à un impressionnant déploiement de cavaliers de cristal, et bientôt il n'avait plus été question que de leur chien démoniaque. Rien ne justifiait la présence de cette troupe d'élite ici, en pleine ville, en temps de paix. Ils avaient tué un homme dans sa propre maison et dévasté des auberges. Le bruit avait même couru qu'ils étaient là pour raser Oster, on parlait de coup d'État, on prétendait que leur grand maître siégeait à l'hôtel de ville. "

(...)

" Ce fut la première séparation. Depuis l'accident sur la montagne, les fugitifs ne s'étaient jamais quittés, et c'était leur force. Mais dans ce déchaînement de liesse, devant le peuple, les bourgeois, les échevins et même le bourgmestre de Yel accouru à la hâte, il était désormais impossible de poursuivre l'aventure comme elle avait commencé.

- Vous devez être impatient de retourner à Westerwald, Excellence, avait roucoulé le bourgmestre.

- Naturellement, avait répondu Karib, qui était tout sauf impatient de plonger dans la fosse aux lions.

Nul n'osa poser de question, mais tous dévoraient du regard ces hommes que l'on croyait disparus, revenus de nulle part déguisés en Narvals. "

MA NOTE : 5/5

Indéniablement une nouvelle réussite que ce second volet du Puits des Mémoires.

La tension grimpe d'un cran tandis que les pièces du puzzle géant s'imbrique les unes dans les autres. Quelques réponses nous sont divulguées mais la fin en apothéose laisse présager un ultime volet des plus épiques (qui sera certainement surprenant et déroutant).

La violence se fait la part belle dans ce roman, les Cavaliers de Cristal en étant les principaux instigateurs. Vu le titre du tome 3, on risque fort bien d'en apprendre plus sur cette énigmatique contrée des Terres de Cristal.

Néanmoins, ça fait plaisir de voir nos trois compères un peu moins morfler (et moins obliger de fuir constamment). Si tout le monde a retrouvé sa véritable identité à la fin du livre, on espère malgré tout que le personnage victime d'un empoisonnement à la toute fin du livre (et qui se trouve entre la vie et la mort) survivra. Sinon ça serait un peu dégueulasse (mais Gabrial Katz nous a déjà fait le coup avec le pauvre intendant dans ce tome-ci, et dans le prologue de La Marche du Prophète - c'est qu'il nous ferait presque passer Georges R.R. Martin pour un enfant de cœur !).

Franchement je ne m'attendais pas à une telle claque et à de telles révélations. Je pensais qu'on suivrait juste les nouvelles pérégrinations d'Olen, Nils & Karib dans des contrées glacées, plus proches de leurs ennemis. Je ne pensais absolument pas que nos trois protagonistes puissent avoir de telles identités : la claque !

J'attends donc de me procurer l'épilogue et de le dévorer avec impatience (sortie en poche prévue pour le 10/09/2015). Le fait que Le Puits des Mémoires ait obtenu le Prix des Imaginales en 2013 est amplement mérité !

Un très bon moment de lecture, on a envie d'y retourner, d'avancer et de connaître la suite. On ne s'ennuie pas un seul instant et en peu de temps on a vite fait d'engloutir les 441 pages.

Commenter cet article

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...