Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

15 Jul

1. La Traque ( Le Puits des Mémoires ), Gabriel Katz, 2012

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Alcôves

1. La Traque ( Le Puits des Mémoires ), Gabriel Katz, 2012

Auteur d'une trentaine de romans en tant que nègre littéraire, le premier volet de la trilogie du Puits des Mémoires est le roman qui a enfin révélé l'immense talent littéraire (et créatif) de Gabriel Katz au grand jour. Cet ouvrage a reçu le grand Prix des Imaginales, ce qui n'est pas peu dire. Sans l'univers du jeu de rôle, cet ouvrage n'aurait jamais vu le jour. C'est à travers des parties de JDR entre amis que l'univers de Woltan et d'Helion est né, petit à petit, sans oublier les autres contrées que l'on retrouve dans ses autres romans comme La Maîtresse de Guerre et Aeternia - contrées faisant parties du même univers.

" À la fois roman de bonne fantasy et polar psychologique, voilà un début de trilogie très réussi ! "

ACTU SF

Une critique figurant sur la 4ème de couverture qui a le mérite de donner l'eau à la bouche !

" Trois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot pénitentiaire accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, ni de la raison pour laquelle il se retrouve là, en haillons, sur une terre inconnue et glacée. Sur leurs traces, une horde de guerriers venus de l'autre bout du monde met le royaume à feu et à sang pour les retrouver.

Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués, ils vont devoir apprendre à travailler ensemble afin de découvrir la vérité, et survivre dans un monde où règnent violence, complots et magie noire. "

L'illustration de Miguel Coimbra (dont je ne sais toujours pas, après la lecture du livre, ce qu'elle est censée représenter concrètement...)

L'illustration de Miguel Coimbra (dont je ne sais toujours pas, après la lecture du livre, ce qu'elle est censée représenter concrètement...)

" Au commencement étaient les ténèbres ".

Dans les ténèbres nous pénétrons d'emblée, découvrant avec stupeur le sort de trois hommes amnésiques, mais seulement de leur propre identité et de leurs souvenirs (non pas de leur connaissance innée du monde et des choses de la vie). Tels des nouveaux nés violemment mis au monde, ils vont devoir tout réapprendre et se lancer dans une quête impossible, celle de la vérité tandis qu'ils seront poursuivis impitoyablement par d'étranges guerriers ainsi que par tous un tas de mercenaires venus du royaume d'Helion, appâtés par la prime mirobolante qui pèse sur leur capture.

À peine s'extirpent-ils des ruines de ce qui fut un convoi pénitentiaire accidenté qu'ils doivent se mettre en route et faire face à leur première menace. Certains révèlent immédiatement des compétences très troublantes (et innées même). Qui sont ses mystérieux prisonniers amnésiques ? Quel terrible secret entoure-t-il leur passé et même jusqu'à leur véritable identité ? Pourquoi sont-ils recherchés à travers tout le royaume avec autant d'acharnement ?

Commence alors pour eux une quête itinérante qui va les amener à traverser et fuir tout le royaume, où il leur faudra constamment rester sur leur garde, se cacher, s'infiltrer pour tenter de comprendre et surtout, pour rester en vie. Les ennemis ne manqueront pas de jalonner les routes qu'ils emprunteront. À qui pourront-ils se fier ? Seront-ils reconnus ?

J'aimerais beaucoup vous en dire plus mais je ne veux rien dévoiler pour préserver l'intrigue (qui soit dit en passant est maîtrisée d'une main experte !).

Alors oui, la critique de ACTU SF est vraiment dans le ton : entre fantasy et polar psychologique nous naviguons. Le fantastique et le thriller sont des genres qui se marient à merveille !

La magie (et la noire surtout) flotte lourdement dans l'atmosphère, pour notre plus grand plaisir !

Nos trois héros vont vite découvrir que les aptitudes de chacun font un malheur lorsqu'elles sont associées. Mais sont-ils invincibles pour autant lorsqu'ils sont ensemble ? Pour le savoir, il vous faudra plonger dans le glacial royaume d'Helion (dans lequel il ne faut jamais " se reposer sur ses lauriers " ou abaisser trop rapidement sa vigilance). Le combat pour la vie & pour la vérité est un combat de tous les instants.

Des nécromants vous trouverez (ainsi que le meilleur ami de l'Homme, un familier de nécromant très particulier...)Des nécromants vous trouverez (ainsi que le meilleur ami de l'Homme, un familier de nécromant très particulier...)

Des nécromants vous trouverez (ainsi que le meilleur ami de l'Homme, un familier de nécromant très particulier...)

Que puis-je dire de plus sur l'écriture de Gabriel Katz que je n'ai pas déjà dis dans mes précédentes chronique (CF " Aeternia - La Marche du Prophète " & " La Maîtresse de guerre ") ?

Et bien pas grand chose si ce n'est que cet auteur est incroyablement doué et que je lui souhaite la carrière la plus longue & prolifique qui soit dans le domaine de la Fantasy (mais pas que) !

Avec des auteurs de la trempe de Gabriel Katz, on a de quoi se réjouir d'avoir en France de grands auteurs de Fantasy qui apportent de la fraicheur à un genre déjà bien représenté chez nos voisins Anglo-Saxons. Je me prends même à rêver d'une adaptation sur le format d'une série, ça pourrait être très intéressant !

< EXTRAITS >

" (...) La porte s’ouvrit avec fracas, et de la pénombre surgit une armure noir et or. Une telle silhouette rouvrait d’un coup les blessures du passé, elle était son premier souvenir, sa première vision, le souvenir d’enfance de cette nouvelle vie commencée sur la montagne. Toutes les terreurs de cette enfance battue lui remontèrent à la gorge : son cercueil sans air, sans lumière, sans eau. S’il n’y avait eu Nils pour lui hurler une phrase dont il ne put saisir le sens, le mage sans mémoire se serait recroquevillé sur lui-même, dans la position qui l’avait vu renaître. "

(...)

" (...) La plus extraordinaire de ces bâtisses était un ancien lieu de culte du dieu Ochin, qui avait conservé ses gargouilles et surtout sa statue monumentale, déployée, ailes de chauve-souris grandes ouvertes au-dessus de la porte. Ainsi veillait sur une famille de bons disciples de la Déesse un dieu rachitique au faciès démoniaque, souriant de toutes ses dents acérées, ses yeux toujours luisants - même si l'on ne plaçait plus de chandelle derrière les globes de verre coloré. Au coucher du soleil, l'ombre d'Ochin se dessinait sur les pavés, poussant les passants à la contourner. Rien n'est plus dangereux qu'un dieu délaissé ; comme une femme trompée, il devient amer, aigri, et capable de tout. "

MA NOTE : 5/5

UN PREMIER VOLET DE TRILOGIE PALPITANT ET REMARQUABLE !

L'épilogue appelle évidemment à enchaîner avec " Le Fils de la Lune " (ah, ce guerrier-démon qui illumine l'épilogue !!!).

Pour être honnête, j'ai été plus qu'agréablement surprise par l'histoire, je ne m'attendais pas à cela et comme avec les autres romans de Monsieur Katz, c'était un pur régal !

L'univers est sombre. Il n'y a pas de manichéisme ni de bons sentiments, ce qui rend cet univers réaliste et crédible. Les héros de Katz en bavent toujours, ne sont pas ce qu'on pourrait assimiler à des héros niais et défendant la veuve & l'orphelin, mais ils ont en commun une forme de rédemption salvatrice. Le bien & le mal : qu'est-ce donc après tout si ce n'est une simple vue de l'esprit ? Un polar débordant de fantasy, de la magie noire, une enquête, des traîtres, des combats bien gores, un molosse atypique, des intrigues de cour, du " cache-cache ", une quête itinérante, de l'humour (noir), et une irrépressible envie de découvrir la suite et d'obtenir des réponses aux nombreuses questions qui nous obsèdent ! Tous les ingrédients d'une œuvre culte et réussie sont ici réunis. Alors je n'ai qu'un conseil à vous donner : allez-y les yeux fermés (enfin, pas au sens littéral mais vous aurez compris l'idée).

Commenter cet article

La Fête des mots 18/07/2016 22:56

J'ai adoré cette saga. Je l'avais acheté et commencé un peu à reculer sans trop savoir ce qui m'avait pris de l'acheter. Dés les premières lignes, j'en suis tombée sous le charme.
J'ai d'autres livres de lui en attente mais je vais devoir me rattraper sérieusement le concernant.

Benedict Mitchell 18/07/2016 23:40

Oui cet auteur est vraiment génial ! Il a un talent indéniable! :D

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...