Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

16 Feb

" Puzzle " de Franck Thilliez (2013)

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Alcôves

" Puzzle " de Franck Thilliez (2013)

< Synopsis >

" Ilan et Chloé, deux jeunes gens spécialistes des chasses au trésor ont rêvé des années durant de participer à la partie ultime, d’un jeu mystérieux dont on ne connaît pas les règles, dont on ne connaît pas l’entrée, et dont on ne sait même pas s’il existe. Mais dont on connaît le nom : Paranoïa.
Lorsqu’un an après leur rupture Chloé réapparaît dans la vie d’Illan en lui annonçant qu’elle sait comment jouer, ce dernier a totalement rompu avec l’univers des jeux, et vit isolé dans la maison de ses parents disparus en mer. Officiellement morts, mais Ilan est persuadé qu’ils ont été enlevés à cause de leurs recherches scientifiques. Après avoir refusé l’aventure, Illan cède alors que Chloé lui fait part de la rumeur : le gagnant remporterait 300 000 euros.
Après un premier jeu de pistes dans Paris, les deux amis sont enfin sélectionnés. C’est alors qu’ils découvrent la règle numéro 1 : « Quoiqu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu. », rapidement suivie, à leur arrivée sur les lieux du jeu - un gigantesque bâtiment isolé en pleine montagne appelé Complexe psychiatrique de Swanessong – de la règle numéro 2 : « L’un d’entre vous va mourir. »
Quand les joueurs découvrent le premier cadavre, quand Illan retrouve dans le jeu des informations liées à la disparition de ses parents, la distinction entre le jeu et la réalité est de plus en plus difficile à faire…
Et Paranoia peut alors réellement co
mmencer…"

Un résumé plus qu'alléchant ! Et un livre qu'on dévore avec passion jusqu'à un final jouissif !! Et qui donne envie de le relire ...

On est ici dans un mélange entre " Shutter Island " et " The Game " ... bluffant, Franck Thilliez est un narrateur de génie. Alors oui, dès le début vous serez nombreux à deviner la fin. Mais l'extraordinaire prouesse de l'auteur c'est de parvenir à vous éloigner de votre certitude du début. Tout en étant effrayé par le complexe psychiatrique Swannessong, vous serez malmenés par les nombreux rebondissements et serez perdus constamment : qu'est-ce qui est vrai et qu'est-ce qui n'est pas ?

Personnellement j'aimerai beaucoup voir ce formidable thriller adapté au cinéma ... par un Christopher Nolan ou par d'autres petits prodiges dont Thilliez ne s'est jamais défendu d'être un fervent admirateur.

Ma note : 5/5

Une réussite ! Tous les ingrédients d'un excellent thriller sont ici réunis. Lu en une journée (et une nuit), pas possible d'en sortir. Et dès la fin on a qu'une envie : y replonger pour une relecture différente. De tous les livres de Thilliez que j'ai lu jusqu'à présent je pense que c'est le moins " gore " et l'un des rares qui ne soit pas orienté vers l'univers des tueurs en série. Par contre, vous serez aux premières loges pour visiter Swanessong, un méga asile psychiatrique abandonné qui vous donnera à n'en pas douter des sueurs froides ainsi que des palpitations.

Alors, êtes-vous prêt à faire une partie de " Paranoïa " ?

< Extraits >

" Paranoïa était un mélange additif de virtuel et réel. Sauf que Paranoïa n'avait ni concept ni objectif. Il existait sans vraiment exister, véhiculé par les rumeurs, et personne n'en connaissait les règles ni le but ultime. Nul n'y avait peut-être même joué un jour....seule promesse, il y aurait un gain de trois cent mille euros pour celui qui oserait affronter ses plus grandes peurs. "

(...)

" Au fond, il y a un ensemble de casiers en acier qui s'élève jusqu'à deux mètres de haut et s'étend sur trois ou quatre mètres de large : un jeu d'échecs morbide où chaque case révèle un mort. Ils doivent être une soixantaine dans ces cercueils impersonnels, à attendre qu'on s'occupe d'eux. Des hommes, des femmes, des jeunes, des vieux, toujours décédés dans des circonstances douteuses qui méritent analyse.
La pièce est froide, un bourdonnement s'échappe de quelque part et un léger courant aspire l'air vicié d'un côté pour en recracher du pur de l'autre. Malgré ces précautions, la puanteur des chairs en putréfaction est forte, persistante, incrustée dans chaque meuble, chaque objet. On ne peut pas tuer la mor
t. "

(...)

" - Ici, c'est au moins trois cent mille euros ! Paranoïa, c'est dix, cent fois plus excitant, Ilan. C'est le shoot ultime. Ce que nous, les joueurs, on a toujours cherché. Le Graal. Un jeu dont on ignore les règles, et qui nous confrontera à nos propres terreurs. Tu n'as pas envie d'un peu d'adrénaline ? "

(...)

" Les période ou l'on fait le plus de puzzle sont l'enfance et la vieillesse. Entre les deux rien...Moi, j'ai toujours adoré les puzzles. Ils ont tous une particularité : quelle que soit leur taille, ils deviennent complètement inutiles, moches, loupés, s'il vous manque la toute dernière pièce. Celle qui sublime l'ensemble. Qui marque l'aboutissement ultime du temps qu'on y a consacré. "

Commenter cet article

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...