Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...

15 Feb

" Le Costume du Mort ", de Joe Hill (2008)

Publié par Benedict Mitchell  - Catégories :  #Alcôves

" Le Costume du Mort ", de Joe Hill (2008)

Difficile de parler objectivement de Joe Hill, vu le patrimoine génétique qui est le sien ... le rejeton du Père de l'Epouvante en personne : Stephen King !

< Synopsis >

" Judas Coyne, idole vieillissante du rock gothique, a une collection… particulière : un livre de recettes pour cannibales, la corde d’un pendu, ou encore le crâne d’un trépané.. Mais dans sa collection, rien ne vaut sa dernière trouvaille, un article mis en vente sur Internet :
Je vendrai le fantôme de mon beau-père au plus offrant…
Pour mille dollars, Jude devient le propriétaire d’un costume prétendument hanté par l’esprit de son ancien propriétaire. Ça ne lui fait pas peur. Il est déjà environné de fantômes, un père indigne, les femmes qu’il a abandonnées, les membres de son groupe qu’il a trahis. Alors un de plus ou de moins…
Pourtant, ce qu’il reçoit à domicile dans une boîte noire en forme de cœur n’est pas un fantôme pour rire, une créature métaphorique. Mais un vrai. Soudain le mort à qui appartenait le costume est partout : derrière la porte de la chambre de Judas… assis dans sa Mustang… debout devant la fenêtre… sur son grand écran. Il attend, tenant dans sa main décharnée une lame de rasoir pendue au bout d’une chaîne…
Enchaînant des moments de pure terreur, Joe Hill mène son intrigue de main de maître et entraîne implacablement son héros dans une fuite éperdue. Pour Judas Coyne, plus qu’une course effrénée contre la mort, c’est une quête douloureuse qui commence, inconsciente, vers un certain
absolu. "

Alors pour une fois, l'habit fait bien le moine ! Une rockstar en déclin collectionnant tout un tas d'objets morbides et rares qui tombe sur la pièce la plus incroyable de sa collection : le dernier costume d'un mort dont il acquiert gratuitement le fantôme enragé le tout sur fond de road movie démoniaque où on ne s'ennuie pas un seul instant !

Tout de suite, on rentre dans l'histoire. Et si vous êtes féru de rock, de métal et autres " gothiqueries " vous vous amuserez des très nombreuses références qui parsèment l'histoire : Trent Reznor, les Beatles, Metallica, Kurt Kobain, Black Sabbath, AC/DC et j'en oublie ....

Vous vous amuserez à imaginer Judas Coyne, le rocker gothique qui malgré son machisme vous sera très vite sympathique.

< Extrait >


" Jude faisait collection d'objets rares.

Une collection particulière, comprenant par exemple des esquisses des Sept Nains, que John Wayne Gacy avait dessinées en prison. Il les lui avait envoyées et Jude les avait encadrées, puis accrochées au mur de son studio de musique, entre ses disques de platine. Gacy appréciait le Disney de l'âge d'or, mais il aimait mieux brutaliser des gamins, ou écouter les albums de Jude.
Jude possédait aussi le crâne d'un paysan qu'on avait trépané au XVIe siècle, pour en chasser les démons. Il y rangeait ses stylos préférés.
Autre pièce de collection, une confession, signée par une sorcière trois cents ans plus tôt. «Oui, j'ai causé avec un chien noir. Même qu'il m'a dit "D'accord, pour te faire plaisir, je veux bien empoisonner des vaches, affoler des chevaux et rendre des enfants malades, à condition que tu me laisses prendre ton âme." J'ai accepté, et ensuite, j'y ai donné mon sein à téter.» On l'avait brûlée vive.
Également, un noeud coulant roide et effiloché, qui avait servi à pendre un homme en Angleterre au début du siècle. L'échiquier d'Aleister Crowley ! quand il était enfant. Et un snuff movie. De tous les objets de sa collection, c'était celui qui le mettait le plus mal à l'aise. Un flic qui avait travaillé comme agent de sécurité sur deux ou trois concerts donnés à L. A. le lui avait donné en le qualifiant de «malsain», avec un certain enthousiasme. Après l'avoir visionné, Jude était d'accord avec lui. Ce film était abominable. Il avait aussi, indirectement, hâté la fin de sa vie conjugale. Pourtant Jude l'avait gardé.
Sa collection était principalement constituée de cadeaux que des fans lui avaient envoyés. Il était rare qu'il achète lui-même de quoi la compléter. Mais lorsque Danny Wooten, son secrétaire particulier, lui annonça qu'il y avait un fantôme à vendre sur Internet, Jude n'hésita pas une seconde. Quand le serveur d'un restaurant vous propose un plat du jour qui vous met en appétit, on le commande sans même jeter un coup d'oeil au menu. Eh bien, c'était pareil. Il est des impulsions qu'il faut suivre sa
ns réfléchir. "

Ma note : 5/5

Un road movie captivant, intriguant et original. Une petite pépite qui n'est pas considérée à sa juste valeur selon moi. Alors oui, depuis, Joe Hills nous a pondu un best-seller terrible avec " Cornes " qu'on a pu voir adapté avec brio sur grand écran avec Daniel Radcliffe. Mais je ne désespère pas de voir un jour " Le Costume du Mort " devenir un bon film d'horreur-épouvante ! En tout cas, rien qu'à l'imaginer, la bande-originale sera MORTELLE !!!

En tout cas, si vous êtes également collectionneurs de " choses " en tout genre d'occasions, méfiez-vous ... vous ne verrez plus " Le Bon Coin " et les sites de ventes entre particuliers du même oeil.

Un très bon cru ! Je ne me fais pas de soucis, la relève est assurée !!

Commenter cet article

À propos

Chers aventuriers égarés, bienvenus dans mon royaume souterrain où le Chaos, les Ténèbres et la Folie sont les seuls maîtres à bord ...